Le bilan de la Coupe du monde
Ni Yann Sommer ni Murat Yakin ne méritent la moyenne

Une bonne phase de groupe, et puis une catastrophe industrielle contre le Portugal: la Nati a achevé un Mondial qatari qui restera en demi-teinte. Cela se reflète dans les notes attribuées par la rédaction sportive de Blick.
Publié: 08.12.2022 à 12:01 heures
|
Dernière mise à jour: 09.12.2022 à 15:26 heures
Le tournoi aurait pu devenir historique pour la Nati, mais le soufflé est retombé après la victoire contre la Serbie. Une nouvelle fois.
Blick

Breel Embolo — note 5 (337 minutes jouées)

Il a fait ce qu'il devait faire: marquer des buts. La réussite de la victoire contre le Cameroun, c'est lui, tout comme l'important 2-2 contre la Serbie. A fait ce qu'il a pu contre le Brésil et le Portugal en conservant le ballon et en tentant de percer les lignes, mais s'est brisé les dents sur les défenses adverses.

Nico Elvedi — 5 (180 minutes)

Bon contre le Cameroun, proche de la perfection contre le Brésil, Nico Elvedi est ensuite tombé malade. Un forfait qui s'est ressenti contre la Serbie et surtout contre le Portugal. Le défenseur de Gladbach est resté sur le banc alors qu'il assure qu'il était prêt! Une décision incompréhensible de Murat Yakin.

Xherdan Shaqiri — 5 (231 minutes)

L'impuissance de «XS» contre le Portugal ne doit pas masquer son très bon bilan au Qatar: en marquant lors d'une troisième Coupe du monde de suite (comme Messi et Ronaldo), et même cinq grands tournois d'affilée, il a parfaitement justifié la confiance de Murat Yakin.

Ricardo Rodriguez — 4,5 (360 minutes)

Jadis critiqué, le latéral gauche est monté en puissance dans le tournoi. OK contre le Cameroun, bon contre le Brésil et top contre la Serbie. Avant de s'écrouler, comme ses coéquipiers, face au Portugal. Mais une solide Coupe du monde de sa part.

Ok contre le Cameroun, bien contre le Brésil, top contre la Serbie - et flop contre le Portugal. Mais une Coupe du monde solide de sa part.

Manuel Akanji — 4,5 (360 minutes)

On attendait des montagnes de la nouvelle star défensive de Manchester City. Il n'a pas aussi été à l'aise que lors de ses dernières sorties en club et en équipe nationale. Il a tout de même livré la marchandise, davantage dans une défense à 4 qu'à 3 comme contre le Portugal (où il a inscrit le premier but de l'histoire de la Suisse en élimination directe en Coupe du monde).

Publicité

Silvan Widmer — 4,5 (276 minutes)

Que son absence a pesé contre le Portugal! Le défenseur a été très bon contre le Cameroun et l'un des Suisses les plus inspirés par la suite.

Silvan Widmer, l'une des satisfactions suisses de ce tournoi.

Granit Xhaka — 4,5 (360 minutes)

Comme ses compatriotes, il a soufflé le chaud et le froid dans ce tournoi. A l'image de 2018, affronter la Serbie l'a galvanisé. Au point de ne plus avoir assez d'énergie face au Portugal?

Djibril Sow — 4 (269 minutes)

On ne pourra pas lui reprocher de ne pas s'être engagé ou de ne pas avoir couru tant et plus. Il a été bon face à la Serbie, mais le reste de son tournoi est juste suffisant.

Ruben Vargas — 4 (290 minutes)

Lui aussi s'est beaucoup donné, mais cela ne suffit pas à ce niveau. Il lui manque encore ce soupçon de classe et d'assurance qui font la différence. Ses dribbles ont été trop prévisibles, trop peu dangereux.

Publicité

Gregor Kobel — 4 (90 minutes)

Il a eu sa chance contre la Serbie et a répondu présent, même s'il n'a pas vraiment fait la différence. Le portier de Dortmund a «fait le job», sans plus.

Yann Sommer — 3,5 (270 minutes)

Le problème, c'est que le titulaire de l'équipe de Suisse n'a pas été l'ange gardien de la Nati comme en 2021. Homme du match contre le Cameroun, bon contre le Brésil, Yann Sommer s'est effondré par la suite, encaissant six «pions» face au Portugal, dont un premier but où il est fautif. Circonstance atténuante: sa maladie au milieu du tournoi.

Fabian Rieder — 3,5 (68 minutes)

Bien sûr, il n'a que 20 ans, et toutes les excuses du monde. Mais il n'a pas vraiment su saisir la formidable chance que lui a offerte Murat Yakin, en le titularisant contre le Brésil. L'expérience emmagasinée au Qatar sera tout de même bénéfique pour ce futur talent de l'équipe nationale.

Fabian Schär — 3,5 (135 minutes)

Autre Fabian, même note. Parti au Qatar dans le rôle du remplaçant, le défenseur de Newcastle s'est bien débrouillé contre la Serbie. Mais il a été l'un des protagonistes de la soirée noire contre le Portugal, et cela alourdit forcément son bilan. Insuffisant, surtout par rapport à ce qu'il montre en championnat d'Angleterre.

Publicité

Denis Zakaria — 3,5 (57 minutes)

A l'image de sa saison, où il a perdu sa place à la Juventus avant de faire banquette à Chelsea, une Coupe du monde décevante. Le Genevois a dû regarder Fabian Frei et Michel Aebischer entrer en jeu avant lui. Il a eu sa chance contre la Serbie et en a fait bon usage, mais pas assez pour être titularisé contre le Portugal. Dommage?

Remo Freuler — 3 (324 minutes)

Un tournoi à oublier pour celui qui était devenu une valeur sûre de la Nati ces dernières années. Le milieu de Nottingham Forest a bien commencé contre le Cameroun, mais il est à l'origine des deux buts encaissés contre la Serbie. Son game winning goal contre le pays de son épouse aurait dû le remettre en selle, mais il a complètement sombré face au Portugal.

Edimilson Fernandes — 3 (143 minutes)

Ce n'était pas prévu qu'il dispute trois matches de Coupe du monde, et cela s'est vu lors de Portugal - Suisse. À sa décharge: il a dû évoluer en tant que latéral droit, un poste qui n'est pas le sien. Cela s'est vu également.

Haris Seferovic — 3 (68 minutes)

Habitué à jouer les premiers rôles avec l'équipe de Suisse, l'attaquant de Galatasaray n'a pas pu influencer le cours des choses cette fois. Dur dur pour lui d'entrer en jeu en fin de match.

Publicité
Haris Seferovic ne gardera pas un souvenir impérissable des deux semaines passées au Qatar.

Eray Cömert — 2,5 (46 minutes)

Sa seule satisfaction au moment de rentrer du Qatar? Il ne pourra que faire mieux lors des prochains tournois. Après une mauvaise entrée contre le Cameroun, il a été très faible durant son petit temps de jeu contre le Portugal.

Ils ont trop peu joué pour être notés:

  • Jonas Omlin (pas joué)
  • Philipp Köhn (pas joué)
  • Fabian Frei (23 minutes)
  • Ardon Jashari (1 minute)
  • Christian Fassnacht (6 minutes)
  • Michel Aebischer (14 minutes)
  • Renato Steffen (31 minutes)
  • Noah Okafor (43 minutes)

Murat Yakin — 3,5

Il a fait beaucoup de choses justes en phase de poules, ce qui lui a offert la possibilité d'écrire la plus belle page de l'histoire du foot suisse en cas d'exploit contre le Portugal. C'est le moment incompréhensible qu'il a choisi pour partir avec une défense à trois contre les Lusitaniens, se privant volontairement d'Elvedi.

À cela s'ajoute le facteur (très) aggravant d'être parti au Qatar avec seulement deux latéraux de métier, une décision qui avait déjà été très critiquée — à juste titre — avant le tournoi. Rageant.

Publicité
De héros à zéro: Murat Yakin a-t-il perdu plus qu'un match face au Portugal?


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la