«Garde-moi dans tes prières»
Des joueurs de GC posent avec un influenceur islamique radical

Ce ne sont que deux photos sur Instagram, mais qui font grand bruit: trois joueurs de GC posent avec un influenceur islamique radical. Le club a officiellement réagi.
Publié: 05.02.2024 à 16:31 heures
1/6
Meritan Shabani (à gauche) pose avec Abdul Wahab.

Abdul Wahab diffuse des opinions controversées en tant qu'influenceur islamique radical et se fait appeler sur les médias sociaux «Iamthewarner» - «Je suis le lanceur d'alerte». Sur Youtube, cet Américain originaire du Liban a plus d'un demi-million de followers, sur Instagram, il en a 110'000.

Dans les cercles islamistes, Wahab est un prédicateur et défend une image toxique des hommes. «En tant qu'hommes, nous devrions être des leaders», tel est l'un de ses credos. Selon lui, un mariage à un jeune âge est important pour que l'homme puisse se concentrer sur sa carrière. Il affirme en outre que 80% des femmes occidentales prennent des antidépresseurs.

«Garde-moi dans tes prières»

Aujourd'hui, des photos que Wahab a publiées mi-janvier font la une des journaux. Comme l'a d'abord rapporté le Tagesanzeiger, il y pose avec trois footballeurs professionnels. Ils s'appellent Elmin Rastoder (22), Florian Hoxha (22) et Meritan Shabani (24) et sont sous contrat avec Grasshopper. Avec Wahab, ils s'affichent en tant que musulmans croyants, tendent comme lui l'index vers le haut et se laissent ainsi instrumentaliser par lui.

Les photos ont été prises dans une mosquée zurichoise. Dans l'islam, l'index est un signe de l'unité de Dieu. Hoxha et ses deux coéquipiers ne se montrent par ailleurs pas croyants sur les médias sociaux. Sur leurs profils, ils parlent principalement de football. Malgré cela, Hoxha commente les photos par les mots «Allah te bénisse».

La réponse de Wahab ne se fait pas attendre. «Ce fut un plaisir de faire ta connaissance, mon frère», écrit-il. «Qu'Allah continue à te bénir, garde-moi dans tes prières».

Respect, tolérance et inclusion

Les photos n'échappent pas non plus à GC. Lundi matin, une prise de position est publiée sur la page d'accueil du club. «Grasshopper Fussball AG défend les valeurs de respect, de tolérance et d'inclusion. Les discours de haine de toute sorte sont inacceptables dans notre club», peut-on y lire. «Nous nous engageons à travailler avec tous les membres de la communauté de GC, y compris nos joueurs, afin de nous assurer que chacun comprend l'impact de ses paroles et de ses actions». En outre, il est clairement précisé «que le discours de haine ou l'exclusion» n'ont pas leur place.

Publicité

Le club aurait invité ses joueurs à un entretien. Reste à savoir si des conséquences les attendent et lesquelles. Pour l'un d'entre eux, il semble que cela ait déjà eu un effet. En effet, Rastoder a fait en sorte de ne plus être identifié sur la photo de Wahab. (bir)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la