Festival de buts à Munich
L'Allemagne se réveille et terrasse le Portugal

L'Allemagne est enfin entrée dans son tournoi. Pour son deuxième match de l'Euro, la sélection germanique a largement dominé le Portugal (4-2), terrassé sur deux autogoals, à l'occasion d'une partie spectaculaire.
Publié: 19.06.2021 à 20:15 heures
|
Dernière mise à jour: 19.06.2021 à 20:19 heures
Meilleur joueur du match, Robin Gosens inscrit le 4-1 de la tête.

Après son échec contre la France, la sélection dirigée par Joachim Löw a retrouvé des couleurs contre les Portugais. Lors de cette partie, les coéquipiers de Joshua Kimmich ont imposé un pressing étouffant aux Lusitaniens. Ils se sont pourtant fait piéger sur un contre pour l'ouverture du score

A la 15e minute, Cristiano Ronaldo dégageait un corner de la tête devant son but. Le ballon parvenait à Bernardo Silva tandis que son compère de la Juventus (36 ans) piquait un sprint de près de 90 mètres pour se retrouver au bon endroit lorsque Diogo Jota, bien servi par Silva, lui a adressé une passe parfaite pour l'ouverture du score. Action magnifique mais cruelle pour les Allemands.

Ce fut le coup d'éclat du Portugal. Les hommes de Fernando Santos ont ensuite sombré sous les coups de boutoir des deux latéraux Robin Gosens et Kimmich. Ils ont fait vivre l'enfer à la défense centrale lusitanienne avec leur pilonnage des cinq mètres portugais. Sous pression, les défenseurs Ruben Diaz (35e) sur une reprise de Gosens et Raphael Guerrero (39e) sur un centre de Kimmich ont remis l'Allemagne en tête avec deux autogoals.

Sur un nouveau centre de Gosens, Kai Havertz a inscrit le 3-1 au début de la deuxième mi-temps avant que le défenseur «couteau suisse» de l'Atalanta n'inscrive lui-même le quatrième but allemand.

Le Portugal a réduit l'écart par Jota sur une remise de Ronaldo (67e). Un poteau de Renato Sanchez à la suite d'un tir puissant (78e) aurait pu permettre aux Portugais de revenir dans le match. Mais les Allemands ont tenu.

Désormais, l'Allemagne doit faire au moins un point contre la Hongrie pour songer à une qualification en huitièmes de finale. Le Portugal est condamné à la même tâche, mais contre la France.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la