L'Atalanta a un coach atypique
La réponse pleine d'ironie de Gian Piero Gasperini

Gian Piero Gasperini est-il un meilleur entraîneur, maintenant qu'il a gagné l'Europa League? La question l'a amusé, mais sa réponse est caustique.
Publié: 24.05.2024 à 13:27 heures
|
Dernière mise à jour: 24.05.2024 à 13:55 heures
Gian Piero Gasperini voit en ce titre un «conte de fée du football».
Post carré.png
AFP Agence France-Presse

«Avoir remporté ce trophée avec l'Atalanta est peut-être l'un de ces contes de fées du football», a estimé Gian Piero Gasperini, l'entraîneur de Bergame victorieux du Bayer Leverkusen 3-0 mercredi à Dublin en finale de la Ligue Europa.

«Tout ne résume pas à des gros chiffres»

«Tout ne se résume pas à des gros chiffres, froids. On peut aussi croire dans des équipes qui ont des budgets plus petits», a ajouté le technicien italien, à la tête de la «Dea» depuis 2016 qu'il a patiemment construite.

Avec ce titre en C3, l'Atalanta rentre dans le club fermé des équipes ayant remporté une coupe d'Europe sans jamais avoir été sacrées dans leur championnat domestique en compagnie de Parme, Villareal, West Ham et Saragosse.

Un parcours compliqué, contre des équipes de haut niveau

«C'est peut-être l'apogée de nos dernières saisons», a encore pensé Gasperini. «C'était déjà bien d'atteindre la finale de la Ligue Europa et nous l'avons fait contre des équipes de haut niveau: nous avons battu le Sporting, champion du Portugal. Nous avons joué contre Liverpool alors qu'ils étaient premiers de Premier League. Nous avons joué contre Marseille qui est une très bonne équipe, et ce soir, nous avons battu les champions d'Allemagne. Avoir battu de si grandes équipes ajoute au lustre de notre réussite».

«Ce soir, nous étions les meilleurs»

«Je ne pense pas que nous sommes une meilleure équipe que Liverpool ou la Juventus, mais ce soir, nous étions les meilleurs. Nous avons toujours été très dangereux, nous avons marqué trois buts incroyables et nous avons eu des occasions de marquer davantage, donc je pense que nous avons fait un très bon travail», s'est enfin réjoui l'entraineur italien qui offre au club le deuxième trophée de son histoire.

Il s'est également amusé d'une question lui demandant s'il avait gagné en légitimité après cette victoire. «Je ne comprends cette obsession à juger les gens en fonction des trophées. Je ne suis pas meilleur ce soir que je ne l'étais cet après-midi...»

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la