De discrets adieux
Valon Behrami prend sa retraite

Valon Behrami a porté 83 fois le maillot de l'équipe de Suisse. Le Tessinois de 37 ans a décidé de mettre un terme à sa carrière.
Publié: 28.05.2022 à 09:50 heures
Valon Behrami a joué son meilleur match avec la Nati lors de la Coupe du monde 2018 contre le Brésil.
Christian Müller

Valon Behrami en a assez. À l’âge de 37 ans, l’international aux 83 sélections met un terme à sa carrière. Selon les médias tessinois, Behrami continuera son aventure le club de Serie B de Brescia et épaulera le directeur sportif Francesco Marroccu.

Ces derniers temps, le mari de Lara Gut a régulièrement lutté contre des problèmes de genou. La saison dernière, il n’a joué que 15 fois pour le Genoa et Brescia. Le «guerrier», comme on surnommait Behrami, n’a pas annoncé lui-même la fin de sa carrière. Au lieu de cela, c’est son coéquipier de Brescia Flavio Bianchi qui a écrit sur Instagram: «Je voudrais te remercier pour la personne que tu es. Tu m’as toujours beaucoup aidé, aussi bien sur le terrain que, surtout, en termes de comportement et de mentalité.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Ce match contre Neymar

Au cours de sa carrière, Valon Behrami a joué en Suisse pour Lugano et Sion, en Serie A pour Genoa, Vérone, la Lazio, la Fiorentina, Udinese, Naples et Brescia, en Bundesliga pour Hambourg et en Premier League pour West Ham et Watford. Avec l’équipe nationale, le milieu de terrain a participé à quatre Coupes du monde et à deux Euros. Il a sans doute réalisé son plus grand match en 2018, en neutralisant le Brésilien Neymar lors du match de la phase de poules de la Coupe du monde en 2018 (1-1).

Neymar garde sans doute un mauvais souvenir de Valon Behrami.

Après cette même Coupe du monde, Behrami a été écarté par l’entraîneur de la Nati Vladimir Petkovic. Il lui aurait fait part de sa décision lors d’une conversation téléphonique de trois minutes. «Je ne veux pas de telles personnes dans ma vie», avait déclaré Valon Behrami à nos collègues de Zurich.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la