Coup dur pour le club
Nicolò Fagioli, suspendu sept mois pour paris sportifs

Le milieu de terrain de la Juventus Nicolò Fagioli a écopé de sept mois de suspension de toute activité sportive pour participation aux paris sportifs.
Publié: 17.10.2023 à 21:50 heures
Nicolo Fagioli, ici à gauche aux côtés d'Angel Di Maria, paie cher sa dépendance au jeu.

L'annonce a été faite par la Fédération italienne de football (FIGC) dans un communiqué mardi.

La FIGC a indiqué que Fagioli avait été sanctionné pour s'être livré à des paris sur des matches de foot, une activité interdite aux joueurs professionnels, après avoir reconnu les faits et conclu un accord négocié.

L'instance a précisé que la peine de Fagioli portait officiellement sur 12 mois, mais elle est réduite à sept parce qu'il a accepté un programme de soins en matière de lutte contre la dépendance au jeu.

Il encourrait trois ans de suspension

Fagioli, 22 ans, doit en outre participer à «au moins 10 réunions publiques reparties sur cinq mois, au sein des associations de sport amateur et dans la fédération locale de football ainsi que dans les centres de désintoxication pour les addictions au jeu», précise la FIGC.

Le joueur encourrait trois ans de suspension, mais il a vu sa sanction réduite à l'issue d'un accord avec les autorités disciplinaires de la FIGC et il a démontré qu'il prenait des mesures sérieuses pour lutter contre une dépendance au jeu.

Toutefois, l'accord avec Fagioli prendra aussitôt fin et de nouvelles procédures disciplinaires seront engagées à son encontre s'il ne respecte pas ce programme, souligne encore le communiqué.

Publicité

Coup dur pour la Juve

Étoile montante du football italien depuis son retour à la Juve l'année dernière après un prêt à la Cremonese, Fagioli compte une sélection avec la Squadra Azzura.

C'est forcément un coup dur pour la Juve, avec laquelle il a disputé six matches cette saison. Le club piémontais est également privée de son joueur vedette Paul Pogba, dont le contrôle antidopage positif à la testostérone en août a été confirmé le 6 octobre, et l'expose désormais à quatre ans de suspension.

Cette sanction est la première d'un scandale de paris illicites qui a éclaté alors que l'équipe nationale italienne préparait deux matches cruciaux des éliminatoires de l'Euro 2024 contre Malte et l'Angleterre.

Outre Fagioli, ses compatriotes Sandro Tonali (Newcastle United) et Nicolò Zaniolo (Galatasaray) sont dans l'oeil du cyclone. Les deux internationaux ont été libérés du camp d'entraînement des champions d'Europe la semaine dernière après avoir été interrogés par le parquet pénal pendant plus de deux heures.

Publicité

Parallèlement à l'enquête de la FIGC, une procédure pénale a été diligentée sur l'utilisation de plateformes de jeux illégales présumées liées au crime organisé.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la