Contre Servette?
Les Young Boys se qualifient pour la finale de la Coupe de Suisse

Les Young Boys seront bien au rendez-vous du 4 juin, le jour de la finale de la Coupe de Suisse. Les Bernois n'ont pas failli au Parc St. Jacques.
Publié: 04.04.2023 à 22:35 heures
La joie des Bernois après l'ouverture du score de Cedric Itten.

Grâce notamment à un doublé de Cedric Itten, un ancien de la maison rhénane, les Young Boys ont battu 4-2 le FC Bâle devant 26'310 spectateurs. Leur adversaire en finale au Wankdorf sera le vainqueur de la rencontre qui opposera mercredi à Genève le Servette FC au FC Lugano, détenteur du trophée.

Trois jours après avoir concédé à Genève sa deuxième défaite de la saison en championnat, le leader de la Super League a remis l'église au milieu du village. Cedric Itten et Meschak Elia, qui n'avaient pas été titularisés samedi, n'ont cessé de tourmenter la défense adverse. Auteur d'un triplé en championnat contre ce même FC Bâle le 19 mars, Cédric Itten semble prendre un malin plaisir à tourmenter son club formateur qui ne lui a jamais vraiment donné sa chance.

Itten a ouvert les feux à la 3e minute déjà. L'international transformait un penalty qui avait été accordé pour une faute de Marwin Hitz sur Elia, lequel avait, une première fois, été trop rapide pour les défenseurs bâlois. Le 2-0 tombait au quart d'heure avec un enchaînement parfait de Fabian Rieder. Même dans ses rêves les plus fous, Raphaël Wicky n'avait sans doute pas imaginé une telle entame.

Dépassé en première période, le FC Bâle a eu l'immense mérite de relever la tête après le repos pour que cette demi-finale tienne ses promesses. Darian Males pouvait, ainsi, réduire le score é la 57e avec un tir contré par le malheureux Aurèle Amenda. Mais en l'espace de cinq minutes, le onze bernois, plus clinique que jamais, pliait l'affaire avec le 3-1 d'Itten (63e) et le 4-1 d'Elia (68e). Les deux attaquants de Raphäel Wicky font vraiment la paire Ce duo n'a pas vraiment d'égal dans le pays.

Le succès des Young Boys ne souffre aucune discussion même si les Rhénans ont souffert à la fois de la discrétion de Zeki Amdouni et de certaines décisions arbitrales qui ne furent pas vraiment en leur faveur. Mais les Young Boys ont livré une performance de choix. Les trois buteurs méritent bien des louanges. Ils ne furent pas les seuls à briller. Dans sa cage, Anthony Racioppi, avec un sauvetage extraordinaire à la 49e minute, démontre de plus en plus que ce rôle de no 1 est à sa mesure. Devant lui, Cédric Zesiger et toujours aussi impressionnant alors qu'Aurèle Amenda, qui n'a que 19 ans, s'affirme déjà comme le grand défenseur de demain.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la