Young Boys en phase de groupes
Le Genevois Anthony Racioppi a mené son équipe en Ligue des champions

Young Boys jouera la phase de groupes de la Ligue des champions, et le club bernois le doit en grande partie à son gardien: Anthony Racioppi. En effet, le Genevois a su faire les arrêts qu'il fallait pour garder son équipe en vie.
Publié: 30.08.2023 à 06:57 heures
|
Dernière mise à jour: 30.08.2023 à 12:15 heures
Anthony Racioppi et Young Boys se sont qualifiés pour la phase de groupes de la Ligue des champions.
Bastien Feller

Deuxième minute de jeu, Din David profite d'une erreur de relance de Mohamed Camara et se présente seul, aux seize mètres, face au but bernois. Mais sa frappe est contrée sur son poteau par Anthony Racioppi et Young Boys finit par s'imposer 3-0.

Cette action, loin d'être anodine, aurait pu faire basculer le destin européen d'YB cette saison. En effet, les champions suisses auraient pu disputer l'Europa League plutôt que la reine des compétitions de clubs: la Ligue des Champions. Les adversaires auraient ainsi été moins huppés et les primes versées au club moins importantes.

Un arrêt quasi décisif

«Grâce à cette parade, je tiens l'équipe à flot dans le match, analyse Racioppi après la rencontre. Cela les a aidés à pousser pour aller chercher cette victoire. Je suis content, car j'ai joué mon rôle à fond.» Un succès synonyme de phase de groupes de Ligue des champions. Une première pour le Genevois.

«Je suis très satisfait, confie-t-il. Mais également pour l'équipe, parce que je ne suis pas seul sur le terrain. C'est la force du groupe et j'espère qu'on va continuer ainsi.» Une route qui pourrait croiser celle du Real Madrid, de Manchester City ou encore du Bayern Munich.

«Jouer à Bernabeu doit être fou»

À ce propos, le dernie rempart bernois a-t-il une préférence? «Non, pas forcément, rétorque-t-il. Toutes ces équipes représentent la crème de la crème et font rêver. Cependant, jouer à Bernabeu doit être quelque chose de fou.»

Mais avant cela de s'imaginer affronter le Real Madrid sur sa pelouse, retour au championnat avec un déplacement à Genève ce dimanche. La nuit de mardi promet d'être courte, comme le temps de préparation pour la rencontre au stade de Genève.

Publicité

«C'est notre rôle de footballeur, on doit savoir passer de l'un à l'autre, assure Racioppi. On en a d'ailleurs l'habitude. Et au final, c'est toujours la même chose, nous y allons pour gagner.»

Anthony Racioppi est donc prêt à enchaîner et à continuer de vivre son rêve étoilé.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la