«L'Ibrox, c'est de la folie»
Cedric Itten, le Suisse aux 49 matches avec les Rangers

Même le staff de Servette ne connait pas aussi bien les Rangers que Cedric Itten. L'international suisse a joué durant une saison et demie avec le club écossais – adversaire des Genevois en qualifications de la Champions League.
Publié: 09.08.2023 à 10:02 heures
1/7
Cedric Itten lors de sa présentation à Glasgow en pleine période de Corona : identification totale avec les Rangers.
RMS_Portrait_AUTOR_718.JPG
Alain Kunz

Lors de la saison 2020/2021, Cedric Itten a réussi à percer au FC Saint-Gall. L'attaquant était titulaire indiscutable et seul le joueur de Young Boys Jean-Pierre Nsame a marqué plus de buts que lui. L'Europe entend parler de Cedric Itten. Il se dirige vers l'un des clubs les plus prestigieux du continent: le Rangers Football Club, fondé en 1872, dont le nom de la ville de Glasgow a été supprimé – par souci d'identité.

Huit buts avec les Rangers

En une saison et demie, Cedric Itten y fait 49 apparitions et marque huit buts. Une période intense qui marque le Bâlois et le rend légitime pour décrire ce qui attend les Genevois mercredi: «Au Ibrox, c'est la folie! C'est là que Servette devra être prêt.»

Il se souvient de nombreuses batailles de Coupe d'Europe où il a fait partie de l'équipe. Il a disputé dix matches internationaux avec le club écossais. Mais pas celui qui lui a laissé le plus de souvenirs, car il était absent pour cause de maladie: «La façon dont Ibrox s'est embrasé contre le Borussia Dortmund était incroyable!» Cela s'est déroulé durant la saison 2021/2022, au cours de laquelle les Rangers ont éliminé tout le monde sur leur passage en Europa League. Les «Gers» n'ont perdu qu'en finale, aux tirs au but, contre l'Eintracht Francfort.

Les dix premières minutes

Comment Servette doit-il donc entrer dans ce chaudron? «Dans les dix premières minutes, les Rangers vont pousser à fond. Il faut s'y préparer et résister à fond. Si on les surmonte, on aura déjà gagné beaucoup», répond Cedric Itten.

Il estime aussi que l'équipe actuelle est de grande qualité: «Comme les Rangers n'ont pas été champions, ils ont fait venir beaucoup de nouveaux joueurs.» Parmi les habitués, Cedric Itten met en garde deux joueurs qui font partie de l'équipe depuis des années: «Le défenseur central Connor Goldson et l'arrière droit James Tavernier, qui marque un nombre extrêmement élevé de buts.» Et les chiffres ne mentent pas: la saison dernière, l'Anglais a marqué 16 fois en 38 matches de championnat!

Leipzig a été balayé

Mais Cedric Itten tient également en haute estime les Grenat, car ils ont prouvé qu'ils pouvaient tenir tête à un grand adversaire: «Servette m'a surpris positivement contre Genk et a fait un super boulot. La saison dernière déjà, les Genevois avaient très bien fait. Et maintenant, ils ont encore gagné en qualité.»

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Tout est donc ouvert? «Oui», répond-il. Et s'il devait pronostiquer un vainqueur? «C'est du cinquante-cinquante.» Mais il a légèrement hésité avant de répondre. Avant de revenir ensuite sur le stade et son atmosphère phénoménale. Là où, par exemple, Leipzig a été balayé en demi-finales de l'Europa League.

Pour les Genevois, il s'agira donc d'être prêt pour vivre l'intensité du Ibrox Stadium.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la