Ils enchaînent les matches
Dans quel état physique seront les Servettiens mardi?

Mardi soir, dès 20h30, les Servettiens reprendront la bataille face aux Rangers pour continuer d'espérer jouer la phase de groupes de la Ligue des Champions. Mais l'enchaînement des matches se fait ressentir. Dans quel état physique seront-ils mardi?
Publié: 13.08.2023 à 07:00 heures
Il reste moins de 72 heures pour récuperer avant le match retour face aux Rangers.
Bastien Feller

Les Servettiens ont déjà disputé sept matches depuis le 22 juillet. A ces rencontres, il faut encore y ajouter la prolongation jouée à Genk lors du match retour du deuxième tour qualificatif et les longues minutes jouées à dix contre onze face aux Belges le même soir ainsi qu'à Glasgow mercredi dernier.

Les rencontres s'enchaînent, chose dont les joueurs grenat n'ont pas eu l'habitude de vivre ces dernières années. L'apprentissage se fait. Après tout, ne faut-il pas faire des sacrifices pour parvenir à réaliser son rêve?

La fatigue se fait ressentir

«Nous avons joué il y a trois jours, nous étions fatigués pour affronter St-Gall», a reconnu Jérémy Guillemenot après le nul 1-1 face aux Brodeurs. Problème pour les Servettiens, il faudra repartir au combat dans... trois jours. Et ce match promet d'être usant, autant physiquement que mentalement tant l'enjeu sera important pour la suite de la saison.

«Jouer tous les trois jours, sous de grosses chaleurs, cela entame pas mal les jambes et le cardio», explique de son côté Timothé Cognat. Mais le milieu français a jeté un oeil au calendrier et a trouvé une raison de se motiver: «90 minutes ce samedi soir, peut-être encore la même chose mardi. Mais ce n'est pas grave, car il y a une pause dans deux semaines.» Tout donner qu'importe la fatigue donc et tenir jusqu'au prochain rassemblement international. Voici la mission dans laquelle se sont engagés les joueurs genevois.

Massage et bains froids au programme

Mais malgré cet épuisement, on se veut optimiste quant à mardi. «On va essayer de recharger les batteries, même si c'est compliqué, poursuit Cognat. Les matches sont près les uns des autres, on fait le maximum pour récupérer le plus rapidement et le mieux possible avec des massages et des bains froids. Mais ça va le faire.»

Reste qu'un autre paramètre est également à prendre en compte: les nombreuses absences pour cause de blessure. L'effectif grenat n'est pas très large et les possibilités ne changement d'une rencontre à l'autre sont donc restreintes. Ce qui implique une plus grosse charge mise sur les joueurs disponibles.

Publicité

Pas de retour de blessure en vue

«Servette n'a pas encore les moyens pour se permettre de changer tout l'effectif d'une rencontre à l'autre, explique René Weiler en conférence de presse d'après-match. Il faut également respecter les automatismes et faire avec les absents.» Et des blessés, l'infirmerie genevoise n'en manque pas. Jérémy Frick, Alexander Lyng, Keigo Tsunemoto, Theo Magnin, Alexis Antunes et Miroslav Stevanovic étaient indisponibles pour affronter les St-Gallois ce samedi soir.

Alors peut-on espérer revoir certains joueurs d'ici mardi? «Je ne peux pas vous répondre, poursuit le coach grenat. Il faudra voir demain. Mais j'espère que nous aurons prochainement des retours. Cependant, ce n'est pas certain qu'ils soient déjà prêts à jouer mardi.»

Avec moins de 72 heures avant la réception des Rangers au Stade de Genève, le temps de régénération sera court pour les Grenat. A eux d'en profiter au maximum et de la meilleure façon possible. «Il faudra bien se soigner et analyser l'adversaire. Nous aurons également de légers entraînements pour arriver frais dans les jambes et dans la tête», conclu Weiler.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la