Direction l'Europa League
Servette tombe avec les honneurs contre les Rangers

Servette vivra un automne aux couleurs de l'Europa League. Les Genevois ont été éliminés au troisième tour des qualifications à la Champions League par les Rangers. Mais ils auront au moins eu le mérite de faire trembler les Ecossais (score cumulé: 2-3).
Publié: 15.08.2023 à 22:27 heures
James Tavernier a inscrit le but qui a éliminé Servette.
Blick_Matthias_Davet.png
Matthias DavetJournaliste Blick

Genève s'était mis sur son 31 pour accueillir les Rangers. Stade plein, engins pyrotechniques et beaucoup d'encouragements. Mais aussi de sifflets, comme sur le premier corner des Rangers après trois minutes de jeu. Le brouhaha qui descendait des tribunes n'avait rien à envier au Ibrox Stadium de Glasgow, enceinte dans laquelle le SFC s'était incliné à l'aller (2-1). Une victoire était donc impérative pour croire encore au rêve de Champions League.

Mais en début de match, Servette était pressé de toutes parts. Les Ecossais imposaient leur rythme et les Genevois courraient après le ballon. Il a fallu quelques minutes pour que le Stade de Genève laisse passer l'orage. Puis, le premier frisson.

Bien servi par une talonnade de Chris Bedia, Timothé Cognat transperçait la défense visiteuse. Le milieu de terrain français s'est retrouvé seul face à Jack Butland mais l'ancien portier de l'Angleterre a été très rapide au sol, déviant la frappe du Servettien en corner (7e). A ce moment-là, les 26'000 spectateurs du Stade de Genève ont compris qu'il y avait un coup à jouer.

L'enroulée magnifique de Kutesa

Chaque joli tacle, chaque corner et chaque touche genevoise étaient dorénavant applaudis comme un but. Les protégés de René Weiler, portés par la foule, se libéraient peu à peu. Jusqu'à cette 22e minute. L'action n'était pas particulièrement belle. Le tir raté d'Enzo Crivelli a terminé sur le dos de Chris Bedia. La passe de Jérémy Guillemenot aurait pu être mieux donnée. Mais il n'y a rien à redire sur la frappe de Dereck Kutesa. D'une pureté, l'enroulée terminait dans la lucarne des Rangers. Le Stade de Genève pouvait exulter.

Loin de se contenter de cette ouverture de score, les Grenat ont poussé pour aller chercher un deuxième but. Et dans cette première période, il semblait que rien ne pouvait leur arriver. Huit minutes après la réussite genevoise, Danilo avait la balle d'égalisation au bout du pied, seul au deuxième poteau. Mais sa reprise passait au-dessus de la cage de Joël Mall.

Durant ces 45 premières minutes, Servette a eu l'occasion de prendre le large et de se qualifier virtuellement pour les barrages. Parti à la limite du hors-jeu du milieu de terrain, Kutesa a manqué de lucidité au moment d'affronter Butland. Une passe au centre vers Guillemenot et les supporters pouvaient jubiler. Difficile pourtant de lui en vouloir d'avoir tiré, après une telle chevauchée.

Publicité

L'égalisation a fait mal

La pause arrivait presque au mauvais moment pour les Servettiens, eux qui étaient clairement supérieurs aux Ecossais. Au début de seconde période, les Rangers ont imposé le même rythme qu'en début de match. Mais cette fois, ils parvenaient à concrétiser. Sur un centre au deuxième poteau, Cognat a laissé un peu trop d'espace à James Tavernier. Le capitaine ne se faisait pas prier pour rabattre le ballon de la tête (50e).

A partir de là, le match fut long pour les Grenat. Les passes imprécises s'enchaînaient et les Rangers développaient leur jeu. Le deuxième but – coup de massue – se rapprochait dangereusement. De l'autre côté du terrain, Jack Butland n'était plus inquiété. La voix du 12e homme perdait en intensité.

Mais il en a retrouvé à la 71e minute, lorsque René Weiler a procédé à ses deux premiers changements. L'entrée en jeu de Miroslav Stevanovic a réveillé l'enceinte. Mais le génie du Bosnien n'a pas suffi à enflammer la fin de la rencontre.

L'Europa League cet automne

Ce sont même les Rangers qui étaient les plus proches du but du K.O., Danilo trouvant le poteau de Mall à dix minutes de la fin de la rencontre. En fin de match, le Stade de Genève a poussé comme rarement pour que son équipe parvienne à décrocher des prolongations. Mais la grosse occasion n'est jamais arrivée. Et ce match nul élimine les Grenat.

Publicité

Malgré cette défaite, Servette aura réalisé une magnifique campagne de qualifications européennes. En écartant Genk, les Genevois se sont assurés de disputer l'Europa League cet automne. Et contre les Rangers, ils n'ont pas eu à rougir. D'excellents signes avant de disputer la phase de groupes de la deuxième compétition européenne.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la