Contre le cours du jeu: VIDEO: le Real Madrid décroche la 15e Ligue des champions de son histoire(00:37)

Contre le cours du jeu
Le Real Madrid décroche la 15e Ligue des champions de son histoire

Une nouvelle fois, le Real Madrid a su trouver les ressources pour remporter un match bien mal embarqué. En battant Dortmund, le club madrilène remporte la quinzième Ligue des champions de son histoire.
Publié: 01.06.2024 à 23:00 heures
|
Dernière mise à jour: 02.06.2024 à 08:07 heures
Le Real Madrid décroche la 15e Ligue des champions de son histoire
Blick_Bastien_Feller.png
Bastien FellerJournaliste Blick

Le Real Madrid est-il touché par la grâce? Et bien la réponse tend toujours plus vers le oui! Encore une fois poussés dans leurs retranchements, les Madrilènes sont parvenus à s'en sortir et à remporter une quinzième Ligue des champions en venant à bout d'un pourtant très séduisant Borussia Dortmund.

Si les dernières finales ont pu être décevantes, voire même ennuyantes par moment, la cuvée 2024 n'est pas à ranger dans cette catégorie. La partie, même si elle a été animée surtout par une équipe, n'a pas été des plus déplaisantes à suivre. Loin de là.

Dortmund pousse le Real Madrid dans ses retranchements

Cela notamment grâce à un Borussia Dortmund qui a osé regarder le grand Real Madrid, 14 fois vainqueur de la compétition avant ce samedi soir, dans les yeux et lui rentrer dedans. Ainsi, après un début de match marqué par une très grande nervosité, à l'image de Nico Schlotterbeck, les joueurs allemands, poussés par un public remarquable et devant Jürgen Klopp, ont été les seuls à se mettre en évidence lors de la première mi-temps.

Julian Brandt (14e), Karim Adeyemi, qui a manqué un face-à-face avec Courtois (21e), Niclas Füllkrug, qui a touché l'intérieur du poteau (28e), ou encore Marcel Sabitzer des 20 mètres (41e) ont eu les occasions d'ouvrir la marque. Même potentiellement de déjà plier la rencontre avant l'heure du thé. Mais il n'en a rien été. Et face à ce Real Madrid là, qui a su se montrer si froid et si clinique face à Manchester City et au Bayern Munich en quarts et en demi, ces erreurs se payent souvent cash. Cela a donc encore une fois été le cas ce samedi.

Comme un air de déjà-vu

Toni Kroos a été le premier à se mettre en évidence pour le club madrilène, mais sa tentative sur coup franc a été magnifiquement contrée par Gregor Kobel (49e). C'est ensuite à nouveau l'équipe d'Edin Terzić qui s'est mise en évidence, par l'intermédiaire de Füllkrug. Mais la tête de l'attaquant allemand, trop centrée, a fini dans les bras d'un Thibaut Courtois qui n'en demandait pas tant.

Les 86'212 spectateurs ne le savaient encore pas, mais ce manqué allait être celui de trop. Et ce qui devait arriver arriva, sur corner, Dani Carvajal, pour sa sixième finale de LDC dans la peau d'un titulaire, a pu sauter plus haut que tout le monde pour tromper Gregor Kobel et ainsi ouvrir le score (74e). Un but tombé deux petites minutes après l'entrée en jeu tant attendue de Marco Reus pour sa dernière sous le maillot jaune et noir.

Publicité

Le Real Madrid soulève sa 15e LDC

De son côté, Kroos, qui a, lui, annoncé quitter le Real Madrid pour mettre fin à sa carrière et qui est sorti sous une standing ovation du public merengue, a pu jubiler à l'issue de sa dernière puisque le match n'est dès lors plus allé que dans un sens. Eduardo Camavinga (81e) et Nacho ont encore contraint Kobel à la parade (81e et 82e).

Après sa victoire en LdC: VIDEO: Vinicius Jr. est englouti par les supporters du Real Madrid(00:58)

Vinícius Júnior, peu en réussite jusque-là, a ensuite pu définitivement clore les débats en marquant le deuxième but dans la foulée, permettant à ses supporters, discrets jusque-là, d'exulter (83e). Avec ce succès, le Real Madrid soulève sa quinzième Ligue des champions et Carlo Ancelotti, sa cinquième en tant que coach.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la