Un point en trois matches
Cette fois, Xamax est vraiment dans la gonfle

Les Neuchâtelois ne savent plus gagner! Ce vendredi, ils se sont encore inclinés, cette fois face à Bellinzone à la Maladière (0-1). Uli Forte l'admet: le recrutement d'un attaquant est une priorité.
Publié: 09.02.2024 à 22:29 heures
|
Dernière mise à jour: 10.02.2024 à 00:12 heures
Simone Rapp incarne l'impuissance offensive neuchâteloise.
Blick_Tim_Guillemin.png
Tim GuilleminResponsable du pôle Sport

«Ça ne fait pas juste un peu mal, ça fait très mal.» Simone Rapp n'a pas cherché à se cacher devant les micros, après avoir connu un match très compliqué sur le plan personnel face à Bellinzone ce vendredi à la Maladière. Dans un stade très peu garni (2773 spectateurs), et à l'ambiance bien triste, les Neuchâtelois se sont inclinés face aux Tessinois, lesquels après avoir ouvert le score à la 6e ont fait ce qu'ils savent très bien faire: conserver le score jusqu'à la fin.

Voilà donc Xamax avec un point récolté en trois matches en 2024, alors que son calendrier était plutôt favorable: réception de Baden, déplacement à Vaduz, accueil de Bellinzone. Un bilan famélique, qui a fait s'inviter le président Jean-François Collet dans le vestiaire. Uli Forte n'en a pas pris ombrage, en tout cas devant la presse. «Il est venu nous dire que l'on devait réagir, qu'on devait briser cette spirale négative sous peine de revivre une saison comme la dernière. Même si c'était pire...», a expliqué le technicien xamaxien, lequel ne trouve pas la solution pour faire marquer ses attaquants.

Des attaquants inefficaces

Des occasions, Xamax en a eu ce vendredi, comme à chaque fois, mais les Neuchâtelois, qui évoluaient avec deux attaquants de pointe (Soumaila Bakayoko et Simone Rapp) soutenus sur les côtés par Jessé Hautier et Dominik Schwizer, n'ont pas été efficaces et auraient même pu se faire punir en contre. Trésor Samba a tiré sur le poteau, Theo Guivarch a gagné un face à face et, de l'autre côté, Neuchâtel n'a pas réussi à égaliser. Au final, une défaite frustrante, une de plus, qui laisse les Rouge et Noir quatre points devant Baden, dernier.

Alors, que faire? «On doit trouver des solutions», tonne Uli Forte, qui révèle que Jean-François Collet est venu demander à l'équipe ce qu'il pouvait faire pour l'aider à sortir de la gonfle. «Il nous demandé ce qu'il pouvait faire, de bien réfléchir.»

La réponse n'est évidemment pas venue du vestiaire, mais elle est toute trouvée et saute aux yeux devant le manque de confiance des attaquants: réinvestir, ne serait-ce qu'en partie, les deux millions de francs engendrés par les transferts de Zachary Athekame (Young Boys) et Franck Surdez (La Gantoise) cet hiver.

Un attaquant en approche?

«On doit voir ce qu'il y a sur le marché, ce qu'il est possible de faire. On va se réunir et voir ce que l'on peut faire pour trouver quelqu'un qui puisse nous aider de suite», confirme Uli Forte, qui ne fait aucun reproche à ses attaquants, mais est bien obligé de constater, comme tout le monde, que le déficit en qualité est réel. «Ils se battent, ils ont la bonne attitude, je ne peux rien leur dire. Mais le match de ce soir a montré qu'offensivement, une arrivée pourrait nous aider», confirme le coach, qui se verrait bien accueillir un renfort offensif de toute urgence. Plutôt un joueur prêté par un club de Super League et donc potentiellement en recherche de temps de jeu? Ou un attaquant en forme, mais venant de l'étranger par exemple? «On verra. On n'a pas encore parlé dans le détail. On discutera de ça demain», promet-il.

Publicité

La situation devient-elle critique à Xamax? On veut croire, sans doute à juste titre, que cette équipe possède plus de qualités que Baden, mais la réalité des chiffres est que les Argoviens sont venus faire match nul à la Maladière voilà deux semaines et qu'ils ne se voient pas comme des relégués en puissance, eux qui viennent d'engager un certain Marvin Spielmann, par exemple. Alors, Neuchâtel joue-t-il le maintien? La réponse d'Uli Forte et elle est sans équivoque: «Oui. On espérait vivre une saison tranquille et la vérité est que nous ne vivons pas une saison tranquille.»

Challenge League 23/24
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Sion
FC Sion
36
49
79
2
FC Thoune
FC Thoune
36
35
76
3
FC Vaduz
FC Vaduz
36
12
49
4
Neuchatel Xamax FCS
Neuchatel Xamax FCS
36
10
49
5
FC Wil
FC Wil
36
-4
44
6
FC Aarau
FC Aarau
36
-8
43
7
FC Stade Nyonnais
FC Stade Nyonnais
36
-13
43
8
AC Bellinzone
AC Bellinzone
36
-11
42
9
FC Schaffhouse
FC Schaffhouse
36
-19
38
10
FC Baden
FC Baden
36
-51
26
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la