Teddy Okou à la gachette
Le SLO, le trouble-fête d'une incroyable fin de saison

Le Stade Lausanne Ouchy a relancé (encore une fois) la lutte pour la promotion en Super League. Le SLO a freiné Yverdon et met la pression sur Lausanne-Sport. La tension sera à son comble mardi soir.
Publié: 20.05.2023 à 06:56 heures
Tout le SLO félicite Teddy Okou (2e depuis la gauche). Le buteur français reste sur six goals en cinq matches.
10 - Ugo Curty - Journaliste Blick.jpeg
Ugo CurtyJournaliste Blick

A deux journées de la fin, cinq équipes de Challenge League peuvent encore espérer jouer à l'échelon supérieur. Difficile d'imaginer scénario plus excitant pour cette semaine décisive qui s'annonce... avec trois équipes romandes dans les premiers rôles!

Yverdon a gâché sa première «balle» de montée. Le leader a calé contre le SLO vendredi. Une nouvelle claque à la Pontaise (4-1), atténuée par le nul du Lausanne-Sport concédé à la 95e à Thoune (3-3). YS compte encore cinq points d'avance en tête du classement, alors que six unités seulement sont en jeu.

«Nous sommes les chasseurs»

Et si le Stade Lausanne Ouchy jouait les troubles fêtes jusqu'au bout? «Nous sommes les chasseurs, résumait l'entraîneur Anthony Braizat vendredi soir, en utilisant une autre image. Nous voulons embêter tout le monde jusqu'au bout. Quand je vois ce dont on est capable, je comprends que pas mal de clubs voulaient acheter nos joueurs à la pause.»

Des négociations hivernales et des transferts inaboutis qui ont freiné le SLO en début d'année. Plusieurs fois, les Stadistes ont semblé définitivement écartés de la course à la promotion. Leur folle série en cours de cinq victoires consécutives les a relancés.

Un buteur troublé par les rumeurs de transfert

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard sur Teddy Okou incarne cette renaissance lausannoise. L'attaquant français était justement l'un des talents courtisés par la concurrence, notamment par le LS. «C'était un geste fort de la part du Stade de le garder, Teddy comme plusieurs autres joueurs, malgré des offres alléchantes, se réjouissait Anthony Braizat. Cela n'a pas été facile à vivre pour lui. C'est un gamin qui était forcément déçu. Mais, il s'est remis dedans désormais!»

Vendredi contre Yverdon, Teddy Okou a signé un doublé, portant son total à six rien que sur le dernier mois écoulé. «Cette reprise n'a pas été une période facile à vivre, a reconnu le petit buteur (1,65 m). J'ai été un peu troublé, mais je suis de retour grâce au soutien de mon coach et de mes coéquipiers. Désormais, tout ça, c'est derrière moi!»

Publicité

Mardi gras en Challenge League

Mauvaise nouvelle: le goleador du SLO sera suspendu pour le déplacement périlleux à Vaduz mardi soir, à cause de son huitième carton jaune de la saison. «Nous devrons gagner au Liechstenstein pour valoriser cette victoire contre Yverdon, sinon cela n'aura servi à rien», se projetait malgré tout Teddy Okou vendredi dans le froid de la Pontaise.

Ce 23 mai s'annonce palpitant avec cinq affiches de Challenge League qui débuteront à 20h15. YS pourrait être promu à la maison, même sans gagner contre Aarau. Le LS n'aura plus le droit à l'erreur contre Wil (5e). En cas de succès samedi soir contre Vaduz, les Saint-Gallois reprendraient la troisième place au Stade Lausanne Ouchy.

Cette promotion vers une Super League à 12 équipe risque de se jouer dans les dernières minutes de la saison. Pour rappel, les deux premiers montent directement, tandis que le troisième de la saison régulière devra jouer un barrage contre le dernier de l'étage supérieur.

Challenge League 23/24
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Sion
FC Sion
36
49
79
2
FC Thoune
FC Thoune
36
35
76
3
FC Vaduz
FC Vaduz
36
12
49
4
Neuchatel Xamax FCS
Neuchatel Xamax FCS
36
10
49
5
FC Wil
FC Wil
36
-4
44
6
FC Aarau
FC Aarau
36
-8
43
7
FC Stade Nyonnais
FC Stade Nyonnais
36
-13
43
8
AC Bellinzone
AC Bellinzone
36
-11
42
9
FC Schaffhouse
FC Schaffhouse
36
-19
38
10
FC Baden
FC Baden
36
-51
26
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la