Sion à Neuchâtel vendredi
«Soit tu tends l’autre joue, soit tu te rebelles»

Ce vendredi soir, le FC Sion se rend à la Maladière pour y affronter Neuchâtel Xamax. Avec comme objectif de se reprendre après la défaite contre le FC Thoune et de rentrer en Valais avec les trois points.
Publié: 29.09.2023 à 11:58 heures
Didier Tholot est encore très frustré par la fin de match contre Thoune (2-3).
Bastien Feller

Le FC Sion veut et doit réagir après sa fin de match en queue de poisson contre le FC Thoune ce lundi. Une défaite, malgré une victoire qui leur «tendait les bras« comme l'a souligné Didier Tholot, qui s'est dessinée dans le dernier quart d'heure, alors que les Sédunois menaient de deux buts.

Un revers, le premier de la saison, qui doit rappeler aux Valaisans que leur parcours en Challenge League ne sera pas un long fleuve tranquille. Place maintenant à Neuchâtel Xamax, ce vendredi à 20h15, pour se remettre à l'endroit. De leur côté, les Neuchâtelois doivent également se reprendre après deux revers consécutifs. Le derby romand s'annonce intéressant.

Manque de lucidité

«Ce n'est pas frustrant de devoir repartir tout de suite, lance Didier Tholot. Quand tu perds un match, c’est bien de ne pas avoir le temps de gamberger. Il faudra aller chercher quelque chose à Neuchâtel.» Ne pas se prendre trop la tête et continuer travailler les aspects qui fonctionnent moins bien depuis quelques semaines: l'efficacité en première ligne.

«Nous devons être plus tueurs, avec plus de lucidité, poursuit l'entraîneur français. On laisse passer des points et c'est dommage. Quand je vois les résultats qui ont suivi et le classement actuel, ça me met les nerfs. Avec un résultat positif contre Thoune, on parlerait différemment aujourd'hui.» 

Mais ce vendredi soir, Didier Tholot ne pourra pas compter sur Dejan Sorgic pour marquer des buts. En effet, malade ces derniers jours, l'attaquant de 34 ans ne sera pas du voyage pour éviter une contamination. Probablement comme Baltazar, touché à un adducteur et qui n'est pas certain de pouvoir tenir son rang. 

Un coup dur pour le technicien qui va sans doute perdre deux titulaires avant de jouer ce derby contre Xamax et qui ne sait pas encore qui pourra tenir sa place demain ou non en raison de symptômes grippaux qui circulent au sein du groupe. Une rencontre qui s'annonce donc compliquée à gérer, face à un adversaire qui est resté, lui aussi, sur une note négative après sa défaite contre Baden (1-2).

Publicité

«On ne peut être que notre propre ennemi si on n’est pas à la hauteur»

De son côté, Reto Ziegler estime que la situation actuelle des Neuchâtelois ne favorisera en rien son équipe. «Il ne faut pas s’appuyer sur les résultats pour évoquer la rencontre, estime-t-il. Je m’attends à un match difficile. On ne peut être que notre propre ennemi si on n’est pas à la hauteur, comme contre Schaffhouse ou Thoune. Mais si chacun met ce qu’il peut, je suis confiant de pouvoir tirer un bon résultat.»

Réaliser une bonne prestation sur une surface qui n'a, pour l'instant, apporté que deux points sur six au FC Sion. Reste que, si ce n'est «pas le même football» pour son entraîneur, cela ne doit pas être un sujet de discussion d'après le capitaine sédunois. 

«Je ne suis pas le plus grand fan du synthétique, reconnaît l'ancien international suisse. Mais la moitié des équipes en ont un dans ce championnat et ça ne sert pas à grand-chose d’en parler. Pour moi, ce ne sont pas les meilleures conditions pour les matches de compétitions. Ça va bien pour les juniors ou les entraînements.»

Le FC Sion va-t-il se rebeller?

Reste que les joueurs du FC Sion ont les armes pour aller cueillir les trois points dans le canton de Neuchâtel ce vendredi soir, même sur un type de terrain qui ne leur plaît pas. «C'est un derby, à nous de mettre les ingrédients qu’il faut pour jouer ce genre de match, prévient Didier Tholot. Soit tu tends l’autre joue, soit tu te rebelles. On a perdu qu’un match sur neuf, je pense qu’il y a pire en football. Il faut savoir s'en servir et ne pas le répéter.» 

Publicité

Pour cela, le staff valaisan pourra compter sur un groupe qui n'a pas été déstabilisé par cette défaite contre les Oberlandais. «Le groupe est impliqué, continue-t-il. C'est la première défaite et l'équipe est toujours aussi concentrée et déterminée. Il faut maintenant se souvenir qu'un match ne dure pas 70 minutes, mais 90 ou 95.»

Aux joueurs du FC Sion de montrer qu'ils ont appris de cette rencontre et qu'ils pourront éviter ces faux-pas à l'avenir. D'autant plus qu'avec le déplacement de ce vendredi et la réception du FC Wil la semaine prochaine avant la nouvelle pause internationale, il sera important pour les Valaisans de bien négocier les sept jours à venir.


Challenge League 23/24
Equipe
J.
DB.
PT.
1
FC Sion
FC Sion
36
49
79
2
FC Thoune
FC Thoune
36
35
76
3
FC Vaduz
FC Vaduz
36
12
49
4
Neuchatel Xamax FCS
Neuchatel Xamax FCS
36
10
49
5
FC Wil
FC Wil
36
-4
44
6
FC Aarau
FC Aarau
36
-8
43
7
FC Stade Nyonnais
FC Stade Nyonnais
36
-13
43
8
AC Bellinzone
AC Bellinzone
36
-11
42
9
FC Schaffhouse
FC Schaffhouse
36
-19
38
10
FC Baden
FC Baden
36
-51
26
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la