Celui que personne ne connaît
Qui est Bryan Okoh, la nouvelle arme de Murat Yakin?

Seul un petit cercle d'initiés connaissait l'existence de Bryan Okoh (18 ans) jusqu'ici. A la faveur des nombreux forfaits dans le cadre de Murat Yakin, l'ancien jeune de Lausanne fait sa première apparition avec le cadre A.
Publié: 09.11.2021 à 09:51 heures
|
Dernière mise à jour: 09.11.2021 à 11:57 heures
1/6
Première apparition dans le cadre élargi de l'équipe de Suisse pour Bryan Okoh.
Michael Wegmann

Il est peu avant midi, lundi, lorsque Bryan Okoh fait son apparition à la gare de Lugano. De nombreux passants voient le jeune homme avec sa valise et son sac, mais personne ne lui demande d'autographe. Et pour cause: personne ne le reconnaît!

Tout juste majeur, l'ancien défenseur du Lausanne-Sport profite de la défection de Nico Elvedi, blessé, pour faire sa première apparition dans le cadre de l'équipe nationale.

«Je suis rapide et fort dans les duels»

Si personne ne connaît Bryan Okoh au Tessin, il en est tout autre en Suisse romande. L'Américano-Suisse valait déjà deux millions d'euros à 16 ans, lorsqu'il a quitté Lausanne-Sport pour le Red Bull Salzbourg.

A son arrivée en Autriche, le talentueux défenseur central a été prêté à «l'équipe ferme» de Liefering, en 2e division, qui appartient au même propriétaire que le club sponsorisé par la célèbre boisson énergisante. Il fait désormais la navette entre l'équipe qui dispute la Champions League et la 2e division autrichienne, en parallèle de l'équipe nationale M21.

Il était prévu qu'il poursuive l'aventure avec les jeunes pousses avant que le forfait de Nico Elvedi ne bouleverse la donne. «Jusqu'à présent, j'ai toujours vu les joueurs de la Nati à la TV et maintenant je peux m'entraîner avec eux. Je suis super content, pas nerveux mais super content et fier», a confié le jeune homme à Blick avant sa première collaboration.

Il ne prend pas pour un affront le fait qu'on lui demande ses qualités footballistiques. «Je suis bon dans les duels, je comprends bien le jeu, je peux jouer des deux pieds et j'aime aider l'attaque. Ah, et je suis rapide.» Voilà qui promet!

Plus de place dans la voiture

L'homme a faim, et cela tombe bien parce que l'appétit vient en mangeant. Bryan Okoh rêve désormais d'une sélection officielle. «Je vais tout donner lors de ces séances d'entraînement, et on verra par la suite», sourit-il.

Un bonheur n'arrivant jamais seul, l'ex-joueur du Lausanne-Sport a aussi la chance de côtoyer son idole, Manuel Akanji. «C'est mon modèle. J'adore sa façon de jouer. Alors je le scrute attentivement et j'espère qu'il pourra me donner quelques conseils!»

Le joueur de 18 ans va devoir faire ses preuve. Comme un symbole, il n'y a plus de place dans la voiture qui vient récupérer les stars de la Nati à la gare: Fabian Frei, Manuel Akanji et Fabian Schär ont pris les places à disposition. «Ils étaient là en premier. De plus, ils sont expérimentés et ont mérité leur place. Je suis heureux d'attendre, pas de problème!» Bryan Okoh a déjà la bonne attitude.


Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la