Avènement pour l'américaine de 19 ans
Coco Gauff tient son premier titre du Grand Chelem

Coco Gauff tient son premier titre du Grand Chelem. La pépite américaine de 19 ans a remporté samedi l'US Open en battant le futur no 1 mondial Aryna Sabalenka 2-6 6-3 6-2 en finale.
Publié: 10.09.2023 à 06:46 heures
1/4
Les larmes de Coco Gauff, sacrée pour la 1re fois en Grand Chelem.

Première Américaine à triompher à Flushing Meadows depuis Sloane Stephens en 2017, Coco Gauff disputait sa deuxième finale majeure après celle perdue en 2022 à Roland-Garros face à Iga Swiatek. Elle succède d'ailleurs à la Polonaise au palmarès de cette dernière levée du Grand Chelem de l'année.

Coco Gauff, qui avait cueilli son premier titre sur le circuit principal à l'âge de 15 ans (Linz 2019), couronne ainsi un fabuleux été nord-américain. Sortie dès le 1er tour à Wimbledon, elle a repris confiance en s'imposant à Washington puis surtout dans le WTA 1000 de Cincinnati où elle avait battu Iga Swiatek en demi-finale.

La récente arrivée de Brad Gilbert dans son entourage n'est certainement pas étrangère à son avènement, qui était attendu depuis son titre conquis à Linz. L'héritière désignée de la reine Serena Williams a parfaitement su répondre aux attentes durant cette quinzaine new-yorkaise.

De plus en plus constante à l'échange

Coco Gauff avait pourtant la tête sous l'eau samedi après la perte du premier set. Mais, poussée par le public, elle a su attendre son heure dans une finale qui n'a pas atteint des sommets sur le plan technique. De plus en plus constante à l'échange, elle a vu son adversaire perdre peu à peu le fil de son tennis.

Aryna Sabalenka a, ainsi, commis pas moins de 32 fautes directes dans les deux derniers sets. La Bélarusse de 25 ans, qui pensait avoir passé un cap sur le plan mental en remportant l'Open d'Australie en janvier, a craqué dans une manche décisive dont elle a perdu les quatre premiers jeux.

Coco Gauff a certes vu son adversaire revenir à 4-2, mais elle a su serrer sa garde pour gagner huit des neuf derniers points. L'Américaine, qui grimpera au 3e rang mondial, a fondu en larmes après avoir lâché un passing gagnant sur sa première balle de match. Son destin est désormais en marche.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la