400m haies aux JO
Lea Sprunger sortie en demi-finale et noyée par l'émotion

Lea Sprunger a été éliminée en demi-finales du 400 m haies pour la dernière compétition majeure de sa carrière, à Tokyo. La Vaudoise n'avait pas «le souffle» ni les jambes pour aller plus loin.
Publié: 02.08.2021 à 14:27 heures
|
Dernière mise à jour: 02.08.2021 à 15:17 heures
Lea Sprunger, une élimination sous le déluge du Stade olympique.

Créditée de 55''12 en demi-finales (11e place), sous le déluge et sur une piste détrempée, la 4e des Mondiaux 2019 est sortie «en catimini», les yeux embués par l'émotion et à près de sept dixièmes du chrono qui lui aurait permis d'être repêchée au temps pour la finale, elle qui a terminé 4e de sa demie.

Celle-ci a été remportée par sa partenaire d'entraînement Femke Bol, également coachée, aux Pays-Bas, par le Fribourgeois Laurent Meuwly.

Etreinte par l'émotion, Lea Sprunger a dit au micro de la RTS qu'elle ne s'était pas montrée assez agressive, elle qui n'aime pas courir sous la pluie. Mais sans se chercher d'excuse: «Aujourd'hui, c'est un rêve qui s'envole. J'aurais voulu poser la cerise sur le gâteau ici à Tokyo, malheureusement ça n'a pas marché. Il me faudra du temps pour réaliser ce qu'il s'est passé ces deux dernières années.»

A Rio en 2016, déjà sous la pluie, Lea Sprunger avait été sortie dès les séries. Cette fois, la championne d'Europe en titre, à 31 ans, revenait de trop loin après un printemps gâché en partie par des problèmes à un tendon d'Achille et des performances insuffisantes. C'est seulement à Tokyo, en séries, qu'elle a réussi son seul chrono de l'année sous 55'' (54''74, elle dont le record national est de 54''02).

Au programme de Lea Sprunger figurent encore le 4x400 m à Tokyo puis les meetings de Berne, Bellinzone, La Chaux-de-Fonds, Lausanne (Athletissima) et le Welklasse de Zurich, à chaque fois sur 400 m ou 400 m haies. Elle tirera ensuite sa révérence.

Le meilleur temps des séries a été signé par la recordwoman du monde Sydney McLaughlin (53''03).

Publicité

(ATS)

À voir également, notre interview BOOM avec Lea Sprunger:

Interview Boom: Lea Sprunger: «En équipe suisse d’athlétisme, les femmes ont le pouvoir»(04:58)
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la