10e étape du Giro
Biniam Girmay confirme son immense potentiel

Biniam Girmay (Intermarché-Wanty-Gobert) s'est imposé à Jesi au terme de la 10e étape du Giro. L'Erythréen a devancé au sprint le Néerlandais Mathieu Van der Poel au terme d'un sacré duel.
Publié: 17.05.2022 à 18:02 heures
Girmay a apporté à son pays un premier succès dans un des trois grands tours. À 22 ans, il se révèle comme un vrai champion.

Girmay, qui s'était déjà illustré en remportant Gand - Wevelgem le 27 mars, a ainsi apporté à son pays un premier succès dans un des trois grands tours. A 22 ans, il se révèle vraiment comme un vrai champion.

Mathieu Van der Poel a levé le pouce en franchissant la ligne pour saluer la performance du jeune Africain qui participe pour la première fois de sa carrière au Giro. Professionnel depuis 2020, il compte 8 victoires à son palmarès dont trois pour la seule année en cours.

Le Zurichois Mauro Schmid a pris la 10e place de l'étape. Le sprint a concerné une quarantaine de coureurs seulement, le peloton ayant explosé dans le final. Au classement général, l'Espagnol Juan Pedro Lopez (Trek) a conservé le maillot rose de leader acquis mardi dernier sur les pentes de l'Etna.

203 kilomètres mercredi

L'Italien Alessandro de Marchi, qui s'était échappé avec deux compagnons (Davide Bais et Lawrence Naesen), a ouvert la route jusqu'aux 20 derniers kilomètres. L'Australien Caleb Ewan, dont l'équipe a travaillé pour limiter l'avance de l'échappée, et le Britannique Mark Cavendish ont été distancés avant la dernière heure.

Pour sa part, le Français Arnaud Démare a lâché prise dans la dernière montée, abordée à un train d'enfer, à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Le final a été très animé par maints démarrages.

Mercredi, la 11e étape présente un profil rigoureusement plat de Santarcangelo di Romagna à Reggio Emilia, sur un parcours souvent rectiligne de 203 kilomètres.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la