Succession, guerre et religion
Les 7 séries que vous ne devez pas rater cet hiver

L’hiver est sûrement la meilleure saison pour se mettre aux séries. De toute façon, il fait gris et froid dehors, alors rien ne vaut quelques épisodes à regarder sous la couette. Pour être certain que vous ne manquiez de rien, Blick vous a préparé un petit planning.
Publié: 26.12.2022 à 17:04 heures
«Alice in Borderland» revient pour une saison 2 avec son héros Arisu, jeune homme obsédé par les jeux vidéo, qui doit survivre dans un univers fantomatique et cruel.
image00003.jpeg
Margaux BaralonJournaliste Blick

Après une rentrée série chargée et un automne délicieux, voici venir l’hiver et ses surprises à déguster bien au chaud sous un plaid. De Netflix à Prime Video, des histoires de famille aux aventures fantastiques, voici ce qui vous attend dans les deux prochains mois.

«Riches»

Vous avez aimé «Succession»? Alors vous donnerez sa chance à «Riches», série britannique sur Prime Video. L’histoire est celle d’un patriarche, Stephen Richards, à la tête d’un empire de la cosmétique. Mais contrairement à Logan Roy dans «Succession», ce magnat-là meurt bel et bien d’une crise cardiaque, laissant ses enfants se déchirer pour maintenir le business à flot, tandis qu’émergent peu à peu des secrets de famille. Alliances, trahisons, coups bas et argent sale sont à prévoir, avec en prime une réflexion sur la question raciale, puisque la puissante famille Richards est noire.
Sur Prime Video

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Sur ordre de Dieu»

Adaptée d’un livre-enquête de Jon Krakauer, cette impressionnante mini-série, arrivée le 14 décembre sur Disney+, suit un policier confronté à un double meurtre sordide dans une petite communauté mormone de l’Utah. Une intéressante dissection des paradoxes de l’Amérique et du rapport complexe entretenu par ses citoyens avec la religion ou le concept de liberté. Mais aussi l’occasion, et ça ne se refuse jamais, de revoir Daisy Edgar-Jones (l’héroïne de la sublime «Normal People») sur nos écrans.
Sur Disney+

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Emily in Paris», saison 3

On n’est vraiment pas sûrs qu’il faille vous conseiller de regarder la troisième saison de cette série pleine de clichés et de vêtements extravagants (on est même plutôt certains du contraire), mais comme de toute façon vous êtes déjà très nombreux à le faire, autant vous le dire: elle est arrivée le 21 décembre.
Sur Netflix

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Alice in Borderland», saison 2

Voilà en revanche une suite attendue de pied ferme. La série japonaise «Alice in Borderland» avait créé la surprise en 2020. L’histoire est celle d’Arisu, jeune homme apathique obsédé par les jeux vidéo, qui se retrouvent soudainement propulsé dans un univers parallèle avec deux amis. Dans ce Tokyo fantomatique sont organisés des jeux grandeur nature. Et gare aux perdants, qui perdraient la partie et la vie avec. Pour cette seconde saison, nos héros retournent à la case départ et doivent, de nouveau, participer à de dangereux défis pour espérer survivre à quelques épisodes supplémentaires. Et c’est dispo depuis le 22 décembre.
Sur Netflix

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Kaleidoscope»

Quelque part entre «La Casa de Papel» et «Black Mirror» se trouve peut-être «Kaleidoscope», prometteuse série à voir sur Netflix à partir du 1er janvier. «La Casa de Papel», c’est pour l’histoire: celle du casse d’une chambre forte au cœur de Manhattan pour empocher 7 milliards de dollars. «Black Mirror», parce que la série est, elle aussi, anthologique et, surtout, interactive.

Publicité

Chaque épisode, qui porte le nom d’une couleur, reprend en effet le point de vue d’un personnage. Et il reviendra au spectateur de regarder dans l’ordre de son choix. Préférerez-vous commencer par «jaune» ou «vert»? Poursuivre «rouge» ou «bleu»? Avant le grand final «blanc» qui devrait retourner la tête du public.
Sur Netflix

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Copenhagen Cowboy»

Des néons, des criminels et une tendance à l’onirisme marquée: la patte de Nicolas Winding Refn est visible dès la bande-annonce de «Copenhagen Cowboy», à venir sur Netflix le 5 janvier 2023. Le réalisateur de «Drive», que nous avions interviewé en marge du GIFF il y a quelques semaines sort sa deuxième série. Avec, et ça, c’est nouveau, une femme dans le rôle principal. Assoiffée de justice et de vengeance, la jeune Miu parcourt les bas-fonds de Copenhague à la recherche de Rakel, son ennemie jurée. Il faut s’attendre, comme souvent avec Refn, à une mise en scène grandiose et une bonne dose de violence.
Sur Netflix

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.


«La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé»

Derrière ce titre à rallonge se cache le dernier projet en date du réalisateur québécois Xavier Dolan. Celui à qui on doit les géniaux «J’ai tué ma mère» et «Les Amours imaginaires» passe pour la première fois au format sériel. «La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé» raconte l’histoire de trois jeunes gens, séparés par un terrible incident. Dolan adapte une nouvelle fois une pièce de théâtre (c’était déjà le cas avec le film «Juste la fin du monde») et endosse quasiment toutes les casquettes (réalisateur, producteur, acteur) pour cette série attendue à la fin du mois de janvier.
Sur Canal+

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la