Volé par les nazis
Un tableau de Kandinsky vendu à 42 millions de francs suisses à Londres

Cette oeuvre représente le village de Murnau en Allemagne et appartenait à une famille berlinoise persécutée par les nazis.
Publié: 02.03.2023 à 07:11 heures
Vendu près de 42 millions d'euros, "Murnau mit Kirche II" (à droite) de Kandinsky avait été exposé au Kunstmuseum de Bâle en 2006 (archives).

Un chef-d'oeuvre de Kandinsky, «Murnau Mit Kirche II», récupéré par les héritiers de sa propriétaire, une juive allemande tuée par les nazis, a été vendu à 42 millions de francs suisses mercredi soir à Londres, un nouveau record pour cet artiste selon Sotheby's. «Les premières oeuvres de Kandinsky sont rarement mises sur le marché, la majeure partie d'entre elles se trouvant dans les grandes collections des musées du monde entier», a mis en avant la maison de vente.

Cette oeuvre de Vassily Kandinsky, d'environ un mètre sur un mètre, offre une vision colorée du village allemand de Murnau, ses toits pointus et la flèche de son église, étirée tout comme les cimes des Alpes bavaroises. Cette huile sur toile, peinte en 1910, moment charnière de l'oeuvre du peintre russe, a longtemps orné la salle à manger de Johanna Margarete et Siegbert Stern, fondateurs d'une prospère entreprise de textile. Ce couple au coeur de la vie culturelle berlinoise des années 1920, qui fréquentait Thomas Mann, Franz Kafka ou Albert Einstein, avait constitué une impressionnante collection d'une centaine de tableaux et dessins qui ornaient leur intérieur. Si Siegbert Stern est mort de causes naturelles en 1935, son épouse Johanna Margarette a dû fuir les persécutions et l'Allemagne avant d'être finalement victime de l'extermination des juifs par les nazis à Auschwitz en mai 1944.

Retrouvé il y a 10 ans

Ce n'est qu'il y a près de 10 ans que «Murnau Mit Kjirche II» a été identifié dans un musée d'Eindhoven, aux Pays-Bas, où il se trouvait depuis 1951. Il a été restitué l'année dernière aux héritiers Stern, dont les 13 survivants se partageront le fruit de la vente. «Bien que rien ne puisse défaire les méfaits du passé», ont souligné les héritiers, «la restitution de cette peinture qui signifiait tant pour nos arrière-grands-parents a une signification immense pour nous, car c'est une reconnaissance et elle referme partiellement une blessure qui était restée ouverte à travers les générations».

Lors de cette soirée a également été mis aux enchères un tableau de quatre mètres de long d'Edward Munch, «Danse sur la plage» (1906), mis à l'abri des nazis dans une grange au coeur de la forêt norvégienne et qui a fait l'objet d'un accord de restitution. Au premier plan de la toile, se trouvent deux grands amours de l'artiste, deux liaisons qui se sont terminées dans la douleur. Le tableau a été adjugé à 16,9 millions de livres sterling (19 millions d'euros).

Un tableau de Frantisek Kupka, «Complexe» (1912), qui a appartenu à l'acteur Sean Connery, a été vendu à 4,6 millions de livres sterling (5,2 millions d'euros). Les bénéfices iront à la Connery Foundation, qui oeuvre en Ecosse et dans les Bahamas. Cette vente s'inscrit dans une série d'enchères à Londres, consacrées à l'art moderne et contemporain. Chez Christie's des toiles de Cézanne, Magritte ou Picasso estimées à plusieurs millions d'euros doivent également passer sous le marteau.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la