Pour une œuvre de charité?
Musk l'affirme, il affrontera Zuckerberg en Italie!

L'éventuel «combat» entre les patrons de X (ex-Twitter) et Meta, Elon Musk et Mark Zuckerberg, pourrait se dérouler en Italie, a annoncé vendredi Ellon Musk. Le gouvernement italien confirme des discussions à propos d'un «événement de charité».
Publié: 11.08.2023 à 17:01 heures
|
Dernière mise à jour: 11.08.2023 à 17:02 heures
L'éventuel «combat» entre les patrons de X (ex-Twitter) et Meta, Elon Musk et Mark Zuckerberg, pourrait se dérouler en Italie. (archives)

Les deux milliardaires à la tête des géants concurrents de la tech ont évoqué fin juin une joute filmée d'arts martiaux mixtes (MMA) entre eux deux, la date du 26 août ayant même été suggérée il y a quelques jours. «Tout, dans le champ de la caméra, sera comme du temps de la Rome antique, donc rien de moderne», a écrit Elon Musk sur sa plateforme X. «Le combat sera géré» par leurs fondations respectives, a-t-il ajouté.

«J'ai parlé à la Première ministre italienne et au ministre de la Culture. Ils ont donné leur accord pour un lieu extraordinaire», a-t-il précisé. Il a ajouté dans un second message, le seul mot «Gladiateur».

«Événement de charité»

Le ministre italien de la Culture, de son côté, a dit discuter avec Elon Musk de l'organisation d'un «grand événement de charité évoquant l'histoire», selon un communiqué vendredi. «Cela ne sera pas organisé à Rome», a ajouté Gennaro Sangiuliano, écartant donc la possibilité d'une joute au Colisée, ainsi que l'avait évoqué Elon Musk fin juin.

La somme qui pourrait être levée par l'événement, estimée à «plusieurs millions d'euros, sera donnée à deux hôpitaux italiens pour enfants», a ajouté le ministre, espérant en profiter pour «promouvoir notre histoire».

La raison mise de côté

«Le tout rendra hommage à l'Italie du passé et du présent», a dit Elon Musk sur la plateforme qu'il a racheté l'an passé pour 44 milliards de dollars. «Dulce est desipere in loco», «il est doux quelquefois de laisser dormir la raison», a-t-il également écrit. Ces mots en latin reprennent une citation du poète Horace.

Les deux géants de la tech s'opposent depuis des années sur leurs conceptions opposées du monde, de la politique à l'intelligence artificielle. Mais l'animosité entre eux a encore grimpé d'un cran avec le lancement début juillet par Mark Zuckerberg et son groupe Meta (Facebook, Whatsapp, Instagram) de Threads, concurrent direct de Twitter, devenu X.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la