Relations bilatérales
Ignazio Cassis a achevé son voyage présidentiel au Japon

Le président de la Confédération Ignazio Cassis a ponctué jeudi sa visite au Japon avec un discours à l'Université de Kyoto. La guerre en Ukraine et les relations bilatérales dans les domaines de la politique, de l'économie et des sciences étaient au coeur du voyage.
Publié: 21.04.2022 à 12:07 heures
|
Dernière mise à jour: 21.04.2022 à 12:09 heures
Dans le cadre de son séjour au Japon, le président de la Confédération Ignazio Cassis a notamment rencontré le ministre des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi (archives).

«La communauté internationale doit être capable d’exploiter les évolutions de la recherche scientifique afin de prendre les meilleures décisions possibles dans l’intérêt de l’humanité», a déclaré Ignazio Cassis devant les étudiants de l'Université de Kyoto. L'occasion pour le président de la Confédération de souligner l'importance de la diplomatie scientifique pour relever les défis du siècle, indique jeudi le Département fédéral des affaires étrangères dans un communiqué.

Un accord de coopération signé

En écho: les avancées qui marquent son séjour au Japon. Un accord de coopération relatif à des projets de recherche communs a été signé et la construction du nouveau consulat suisse à Osaka, au centre de la région économique du Kansai, a été lancée. Le consulat servira aussi à Swissnex, dotant le réseau mondial suisse - qui tisse des liens dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation - d'un site supplémentaire.

Les deux premiers jours du voyage du président avaient été consacrés à des rencontres politiques. Ignazio Cassis avait notamment rencontré le premier ministre Fumio Kishida et le ministre des Affaires étrangères Yoshimasa Hayashi. Il s'agissait d'aborder des questions bilatérales et les conséquences de la guerre en Ukraine sur la sécurité de l'Europe et de l'Asie.

D'autres visites et échanges ont rythmé le voyage présidentiel. Ignazio Cassis s'est par exemple entretenu avec les organisateurs de l'exposition universelle, qui se tiendra à Osaka en 2025. Le pavillon «Suisse innovante» investira des thèmes relatifs à la protection de l'environnement, l'intelligence artificielle et les sciences de la vie.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la