On en viendra tous à bout
Novembre rimera avec Mois Sans Tabac

Arrêter de fumer, c'est plus facile ensemble. Telle est l'idée derrière le Mois Sans Tabac, qui débute mardi. Des fumeurs de tout le pays tenteront ensemble de renoncer à la cigarette au cours des 30 prochains jours.
Publié: 01.11.2022 à 07:40 heures
|
Dernière mise à jour: 01.11.2022 à 07:41 heures
Dès ce mardi, des fumeurs de toute la Suisse tenteront de vaincre leur habitude dans le cadre du Mois Sans Tabac (image symbolique).

Le projet est soutenu financièrement par le Fonds de Prévention du Tabagisme (FPT), Impact Hub Genève ainsi que plus de trente partenaires locaux et nationaux, dont la Ligue pulmonaire suisse.

Les participants, qui avaient jusqu'au 31 octobre pour s'inscrire, recevront conseils et accompagnement et pourront échanger entre eux via des groupes privés et auto-organisés sur Facebook, avaient expliqué précédemment les organisateurs dans un communiqué.

«Arrêter ensemble»

Les évaluations de projets menés jusqu'à présent pour arrêter de fumer ont montré que les facteurs sociaux («arrêter ensemble») et la dynamique de groupe qui en résulte sont décisifs pour réussir, selon le FPT. Selon des recherches britanniques, les personnes qui arrêtent de fumer pendant 28 jours ont cinq fois plus de chances d'arrêter complètement.

En Suisse, 27,1% de la population de 15 ans et plus fument. Plus de la moitié souhaite arrêter, selon le FPT, qui se base sur le système de monitorage des addictions et des maladies non transmissibles.

Le Mois Sans Tabac suisse s'inspire d'événements similaires à l'étranger, dont son homonyme français et la campagne Stoptober en Angleterre.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la