Il avait une dent contre certains agents secrets
Commander, le «chien mordeur» des Biden, a quitté la Maison-Blanche

Commander, le berger allemand du président américain Joe Biden, qui a une fâcheuse tendance à mordre, n'est «plus à la Maison-Blanche», dit une porte-parole. Le couple présidentiel a déjà été contraint par le passé à se séparer d'un chien pour des raisons similaires.
Publié: 05.10.2023 à 07:43 heures
Le chien des Biden, Commander, a été impliqué dans plus de onze incidents à la Maison-Blanche, selon la presse américaine (archives).

«Commander ne se trouve pas actuellement [dans l'enceinte de la Maison-Blanche], le temps d'évaluer les prochaines décisions à prendre», a ajouté mercredi la porte-parole rattachée à la première dame des Etats-Unis d'Amérique, Jill Biden.

Commander, fraîchement rentré d'un stage de dressage, avait fait parler de lui mercredi, quand le «Secret Service», le service de protection des hautes personnalités de l'Etat américain, avait annoncé que l'un de ses agents s'était fait mordre lundi soir.

Jeudi, des médias américains ont indiqué que le berger allemand, qui était arrivé comme chiot auprès des Biden en 2021, avait été impliqué dans plus d'épisodes de morsures que révélé jusqu'ici.

CNN et Axios mentionnent qu'en plus des onze incidents recensés jusqu'ici contre des agents du «Secret Service», le chien s'en serait pris à d'autres membres du personnel de la Maison-Blanche.

Major, autre chien des Biden, avait aussi été brièvement envoyé en 2021 au Delaware, fief familial du président, pour suivre des cours de dressage après avoir mordu au moins un employé de la Maison-Blanche. Sur recommandation de spécialistes, les Biden avaient dû finalement s'en séparer et le confier à des amis vivant «dans un environnement plus calme».

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la