Dans une maison en France
Un cadavre de poney en décomposition découvert en train d'être mangé par des chiens

Quatre poneys et quatre chiens dans un état préoccupant, ainsi que le cadavre d'un poney en décomposition et des ossements d'un autre poney, ont été découverts samedi dans une maison de la commune d'Ouvans (25) a indiqué la mairie et de la gendarmerie.
Publié: 20.03.2024 à 09:49 heures
Elle a aussi mentionné la présence d'un «cadavre de poney en décomposition, en train d'être mangé par les chiens». La SPA et les gendarmes ont aussi retrouvé le crâne et les os d'un autre poney «visiblement mort depuis un certain temps» a ajouté Marie-Jeanne Dromard. (Image symbolique)

Quatre poneys et quatre chiens dans un état préoccupant, ainsi que le cadavre d'un poney en décomposition et des ossements d'un autre poney, ont été découverts samedi dans une maison de la commune d'Ouvans (25) a-t-on appris mardi auprès de la mairie et de la gendarmerie.

La maire d'Ouvans, Marie-Jeanne Dromard, a appelé la gendarmerie et la SPA «car des chiens errants cherchaient à manger dans le village. Ils vidaient les poubelles et s'attaquaient aux poules et aux lapins, a-t-elle déclaré à l'AFP, confirmant une information du quotidien régional L'Est Républicain. «Je m'inquiétais pour la sécurité des jeunes enfants passant dans les rues», a-t-elle poursuivi.

Odeur insupportable

Samedi, «la SPA de Besançon a donc effectué une patrouille et constaté que quatre poneys étaient dans un enclos de 4 m², où gisaient leurs excréments. Ils ne pouvaient pas se coucher en raison de l'exiguïté des lieux et l'odeur était insupportable», a encore indiqué l'édile.

Elle a aussi mentionné la présence d'un «cadavre de poney en décomposition, en train d'être mangé par les chiens». La SPA et les gendarmes ont aussi retrouvé le crâne et les os d'un autre poney «visiblement mort depuis un certain temps» a ajouté Marie-Jeanne Dromard.

Pas d'explication du propriétaire

«Le propriétaire des lieux est arrivé au même moment que la SPA, déclarant qu'il venait nourrir les chiens, sans donner plus d'explication. Une tierce personne propriétaire des animaux lui en aurait confié la garde», a précisé la maire de la commune.

La communauté de brigade de la Gendarmerie de Valdahon et la brigade d'Ornans sont chargées de l'enquête judiciaire. Les animaux survivants ont été vus par un vétérinaire et pris en charge par un refuge. Selon L'Est Républicain, la SPA a l'intention de déposer plainte pour maltraitance animale.

Publicité

(AFP)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la