Dans la vallée du Trient
Simonetta Sommaruga visite une centrale hydro-électrique en Valais

La conseillère fédérale Simonette Sommaruga a rejoint samedi le village du Châtelard, dans la vallée du Trient (VS). Elle y a visité la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance qui entrera en service le 1er juillet et sera inaugurée en septembre.
Publié: 18.06.2022 à 17:08 heures
1/2
La conseillère federale Simonetta Sommaruga a visité samedi, en compagnie du président du Conseil d'Etat valaisan Roberto Schmidt la caverne des machines à l'intérieur de la centrale de pompage-turbinage de Nant de Drance, en Valais.

La cheffe du Département de l'Energie était accompagnée du président du Conseil d'Etat Roberto Schmidt.

La centrale de Nant de Drance se situe 600 mètres sous terre, entre le barrage du Vieux-Emosson en amont et celui d'Emosson en aval, sur la commune de Finhaut. Elle utilise la différence de 300 mètres environ entre les deux lacs artificiels pour produire de l'énergie.

Avec une puissance augmentée en cours de construction de 600 à 900 MW, la centrale est conçue pour produire environ 2,5 milliards de kWh par an. Elle «joue un rôle essentiel dans la stabilisation du réseau électrique suisse et européen. Elle contribue ainsi à la sécurisation d'approvisionnement en électricité de la Suisse», a souligné Nant de Drance SA dans un communiqué.

La construction de la centrale a duré quatorze ans. «Jusqu'à 650 ouvriers au plus fort du chantier et quelque 60 entreprises» y ont oeuvré, précise la société.

Un chantier à 2 milliards de francs

Située au coeur de la montagne, la caverne des machines, point névralgique de la centrale, affiche des dimensions impressionnantes: 52 mètres de haut, 32 mètres de large et 194 mètres de long. Elle aura nécessité l'excavation de 400'000 mètres cubes et le percement de 17 km de galeries.

Quant au barrage du Vieux-Emossion, situé à 2200 mètres d'altitude, il a été surélevé de 21,5 mètres «pour doubler la capacité du lac de retenue et offrir une capacité de stockage adéquate à l'aménagement». Le coût du chantier s'élève à 2 milliards de francs environ.

Publicité

Afin de minimiser l'impact sur l'environnement de la centrale et de la ligne à très haute tension qui la relie au réseau électrique, quatorze projets ont été ou seront réalisés pour un coût total de 22 millions de francs. La plupart visent à recréer des milieux humides.

La centrale de Nant de Drance sera inaugurée en septembre. Le grand public sera convié à des portes ouvertes les 10 et 11 septembre sur inscription, le nombre de places étant limité pour les raisons de sécurité.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la