Chacun son tour
Taïwan simule une défense contre une invasion chinoise lors d'un exercice

L'armée de Taïwan a entamé mardi un exercice d'artillerie à balles réelles simulant la défense de l'île contre une attaque par la Chine. Les manoeuvres militaires font suite à celles d'ampleur menées ces derniers jours par Pékin.
Publié: 09.08.2022 à 06:59 heures
|
Dernière mise à jour: 09.01.2023 à 15:17 heures
Les exercices impliquent le déploiement de plusieurs centaines de soldats et d'environ 40 obusiers, a indiqué l'armée.

Les exercices ont commencé dans le comté de Pingtung (sud), peu après 02h40 (heure en Suisse), avec des tirs de fusées éclairantes et d’artillerie, a confirmé le porte-parole du huitième corps d’armée de Taïwan. Les exercices impliquent le déploiement de plusieurs centaines de soldats et d’environ 40 obusiers, a indiqué l’armée.

En réponse aux manoeuvres chinoises

La Chine a lancé la semaine dernière ses plus importantes manoeuvres militaires autour de Taïwan, en réponse à la visite de la présidente de la chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, la plus haute responsable américaine à se rendre sur l’île autonome depuis des décennies.

La Chine estime que Taïwan, qui compte environ 23 millions d’habitants, est l’une de ses provinces, qu’elle n’a pas encore réussi à réunifier avec le reste de son territoire depuis la fin de la guerre civile chinoise (1949).

Le porte-parole militaire a déclaré lundi que les exercices taïwanais étaient déjà programmés et qu’il ne s’agissait pas d’une réponse aux exercices chinois en cours.

L’île organise régulièrement des exercices militaires simulant une invasion chinoise et s’est entraînée le mois dernier à repousser des attaques depuis la mer lors d’une «opération d’interception conjointe», dans le cadre de ses plus grands exercices annuels.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la