Buzz présidentiel français
Emmanuel Macron débloque la France... en vidéo

Tout juste réélu, le président français y va de sa nouvelle vidéo de campagne. Comment débloquer le pays? En tirant juste et fort. Comme pour cette porte récalcitrante qui s'ouvre sur la mer.
Publié: 04.05.2022 à 20:02 heures
|
Dernière mise à jour: 05.05.2022 à 08:50 heures
Le nouveau clip d'Emmanuel Macron laisse entrevoir un soleil levant.
Blick_Richard_Werly.png
Richard WerlyJournaliste Blick

Il vient de remporter l’élection présidentielle avec 58,5% des voix. Mais il n’a pas l’intention d’arrêter de faire le buzz pour convaincre le grand public de sa détermination.

On avait connu, durant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron en chemise blanche largement ouverte, assis sur un sofa du palais du Pharo, à Marseille, après son ultime meeting du 16 avril. On l’avait aussi vu, à la mi-mars, en sweat à capuche noir de combattant, sortant d’une réunion de travail à l’Elysée sur la guerre en Ukraine, entrainant une salve de critiques, y compris de la presse internationale.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Et voilà que le Chef de l’État français tout juste réélu à 44 ans promet par vidéo interposée la vue sur mer à ses compatriotes. Enfin presque: car dans cette courte et amusante vidéo postée ce mercredi, le président doit d’abord débloquer la fenêtre pour accéder au panorama sur la grande bleue. Une porte qui coince. Un Emmanuel Macron qui commence par constater «Alors, tout est condamné?» face à la porte fermée. Avant de tirer fort pour l’ouvrir et de gagner, satisfait, le balcon grand ouvert sur l’horizon. Et d’achever d’une phrase: «Nous voilà prêts à mener le combat!». Difficile de ne pas y voir un appel, à cinq semaines des élections législatives des 12 et 19 juin.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

«Débloqueur en chef»

Macron «le débloqueur en chef»: si cette vidéo, dont on ne connaît pas le lieu, sera sûrement critiquée pour son côté presque enfantin, le thème n’est pas nouveau pour celui qui assume, jusqu’à la fin juin, la présidence tournante de l’Union européenne. «Sa force, c’est la détermination, la ténacité. Son registre c’est 'je ne lâche rien'», nous expliquait juste avant le second tour de la présidentielle le spécialiste de communication politique Arnaud Benedetti, auteur du «Coup de com permanent» (Ed. du Cerf).

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Fait amusant, la couverture de son livre montrait un Emmanuel Macron en train d’ouvrir sa chemise, façon Superman. Quatre ans après, le président réélu ouvre les portes. Une posture qui lui vaut souvent d’être qualifié d’arrogant par les Français qui le rejettent, mais une manière efficace de communiquer: «Sa force, c’est le mouvement. Il ne s’arrête pas devant l’obstacle. Il se présente comme capable de trouver les solutions pour le pays» juge l’ancien premier ministre Jean-Pierre Raffarin (2002-2005), l’un des ténors de la droite rallié au locataire de l’Elysée.

La marque du candidat Macron

Le ton de la vidéo est badin. Mais l’utilisation de ces séquences courtes, à la fois amusantes, ironiques et un tantinet poétiques, porte la marque du candidat Macron. Ironie de la communication toutefois: une autre candidate s’était fait filmer, en 2017, face à la mer, plaidant sa cause sur fond de grand large. Elle ne débloquait pas les portes, mais elle regardait l’horizon, juchée sur un promontoire rocheux. Il s’agit de Marine Le Pen, une candidate à qui les vagues de l’océan n’ont pas porté chance, malgré ses 41,45% des suffrages obtenus le 24 avril, record historique pour l’égérie de l’extrême-droite française. Emmanuel Macron, lui, a choisi d’ouvrir une porte qui donne sur une mer calme et bleue. Une façon bien personnelle d’apaiser, peut-être, les colères françaises à trois jours de son investiture pour son second mandat, samedi 7 mai.

Publicité
Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la