Masqués sur la ligne de départ
2000 coureurs et un trail de 111km en temps de Covid

Le Swiss Canyon Trail est un des premiers événements sportifs européens de cette ampleur à avoir lieu depuis le début du Covid. Il a démarré samedi matin à Couvet (NE), accompagné de nombreuses contraintes sanitaires pour environ 2000 coureurs.
Publié: 05.06.2021 à 12:29 heures
|
Dernière mise à jour: 05.06.2021 à 16:27 heures

«Nous sommes très heureux d'avoir pu reprendre et d'avoir été choisis comme événement-test par le canton de Neuchâtel», a déclaré à Keystone-ATS Patrick Christinat, président et fondateur de la manifestation. Toutefois, «on n'a eu que trois semaines depuis le feu vert de la Confédération pour mettre sur pied notre concept sanitaire», a-t-il ajouté.

Les organisateurs avaient toutefois anticipé depuis plusieurs mois et discuté avec la cellule de crise et le médecin cantonal. Les 500 bénévoles et les environ 2000 coureurs ont été testés entre jeudi et vendredi. Les coureurs ont été répartis en trois groupes de 650 personnes, qui ne doivent pas se côtoyer.

Une coureuse enleve son masque apres le depart de la course du «Swiss Canyon Trail».

Réinventer la logistique d'une course

Les organisateurs ont dû réorganiser les vestiaires, les douches, pour permettre de conserver des distances sanitaires et prévoir du gel hydro-alcoolique. Au départ, tous les coureurs sont masqués et après 300 mètres, ils peuvent enlever le masque, soit en le conservant sur eux, soit en le jetant dans un réceptacle prévu à cet effet. Ils doivent le remettre après la ligne d'arrivée.

Des masques restent malgré tout au sol.

Les postes de ravitaillement ont aussi été repensés pour que les coureurs ne touchent pas la nourriture. Les participants sont servis par des bénévoles. Des ravitaillements sont nécessaires, vu la durée de l'épreuve. Les moins bien classés de l'ultratrail de 111 kilomètres sont attendus dimanche vers 16h00, alors qu'ils sont partis samedi à 05h00.

1000 coureurs de moins que prévu

L'autre course de samedi compte 51 kilomètres et fait partie du championnat suisse de trail running et de la qualification suisse pour les championnats du monde de trail en Thaïlande. Dimanche matin, la course populaire aura lieu sur 31 kilomètres.

Si la 25e édition a pu accueillir environ 2000 coureurs, «on avait 2500 inscrits il y a encore un mois. On a dû faire l'impasse sur la course des 81 kilomètres et on a perdu environ 500 coureurs. On avait le potentiel pour avoir 2800 participants cette année. On a donc perdu près de 1000 personnes, notamment des étrangers», a ajouté Patrick Christinat.

Publicité
800 coureurs de moins qu'initialement espéré sur la ligne de départ.

La plupart des participants sont suisses

Les coureurs proviennent de Suisse à 62%. Pour ceux en provenance de l'étranger, 34% viennent de France mais certains de plus loin car il y a notamment un Américain, des Nordiques et même un Réunionnais.

Un évènement-test déficitaire

Avec les mesures sanitaires nécessaires, le déficit prévu devrait se monter autour de 100'000 à 140'000 francs. «Rien que pour faire tester nos bénévoles, ça nous coûte 12'500 francs. Et il y a aussi notamment le manque à gagner lié au fait que l'on a pu accueillir moins de coureurs que prévu en raison des normes sanitaires et que l'on a dû rembourser 500 personnes déjà inscrites», a expliqué Patrick Christinat.

L'organisateur espère que la Confédération va aider financièrement les événements-tests qu'elle a autorisés et souhaités. «Sinon on tirera la sonnette d'alarme au niveau du canton et de la Confédération», a conclu Patrick Christinat.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la