La Genevoise Jenaya Lee
Voici l'un des plus beaux visages du monde

La Genevoise Jenaya Lee, 14 ans, fait partie des cent femmes au plus beau visage du monde. Elle est la seule Suissesse du classement. Comment en est-elle arrivé là à un si jeune âge?
Publié: 29.01.2022 à 17:47 heures
|
Dernière mise à jour: 30.01.2022 à 11:54 heures
1/7
Cette écolière genevoise est mannequin depuis ses deux ans.
Dominik Hug

Elle n’a que 14 ans et est promise à une belle carrière dans le mannequinat: Jenaya Lee, originaire de Genève, figure en effet au classement des «100 plus beaux visages du monde», en tant qu’unique Suissesse.

Un accomplissement qui n’est pas monté à la tête de celle qui compte plus de 175’000 abonnés sur Instagram. Le mannequinat n’est pas son seul projet. «Peut-être que je deviendrais avocate plus tard», avance l’adolescente.

La liste des «100 plus beaux visages du monde», dans laquelle elle occupe la 83e place, est établie chaque année depuis 1990 par un individu nommé TC Candler. Les entrées sont basées sur un sondage réalisé auprès de millions de fans. Chaque proposition est ensuite analysée par une vingtaine d’experts. Ce classement est reconnu par les magazines et célébrités du monde entier. La vidéo du palmarès des femmes compte déjà plus de 1’870' 000 vues sur YouTube.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Lily Collins et Ana de Armas font partie du classement

Sur la liste figurent également la chanteuse à succès Ariana Grande (28 ans), l’actrice de «Game of Thrones» Emilia Clarke (35 ans), la star de «Harry Potter» Emma Watson (31 ans), l’actrice de «Emily in Paris» Lily Collins (32 ans) et la Bond Girl Ana de Armas (33 ans). «J’ai failli tomber de ma chaise lorsque l’organisation m’a informée que ma fille y figurait», raconte Emeline Lee, la mère de Jenaya.

Emma Watson.

Une liste similaire est également établie pour les hommes. Deux Suisses y figurent: le dompteur de lions et influenceur Dean Schneider (29 ans) est en 8e position, le gardien de but de l’équipe nationale Yann Sommer (33 ans) en 78e. La tête du classement est occupée par la superstar asiatique, le mannequin et acteur Paing Takhon (25 ans).

Yann Sommer.

Comment la jeune Genevoise a-t-elle attiré l’attention des organisateurs? «Jenaya fait du mannequinat depuis son enfance, explique Emeline Lee. Quand elle avait deux ans et demi, sa marraine l’a inscrite à un shooting de bébé». À partir de là, les choses se sont enchaînées. «À sept ans, ma fillette a fait son premier défilé de mode, et depuis, elle a défilé aux Fashion Weeks de Milan, Madrid, Paris et Londres.»

Publicité
Ana de Armas.

Mannequin depuis son plus jeune âge

En février, elle participera à la Fashion Week de New York. Sa mère l’accompagnera. Aux États-Unis, Jenaya Lee a déjà été élue l’une des dix plus beaux mannequins enfants en 2019. «J’aime les beaux vêtements que l’on peut montrer en tant que mannequin, confie-t-elle, j’aime aussi que l’on prenne de belles photos de moi.»

Dean Schneider.

Sa mère explique qu’il est important que Jenaya ne perde pas son plaisir à être mannequin. «Si elle en faisait trop, nous arrêterions tout de suite.» Mais jusqu’à présent, elle garde son enthousiasme, «même les voyages constants lui plaisent».

Emilia Clarke.

L’année prochaine au lycée

Pour sa mère, il est toutefois essentiel que Jenaya ne néglige pas l’école. «L’année prochaine, elle ira au lycée, ce sera certainement plus strict», projette Emeline Legoupil, qui a également deux fils (9 et 12 ans). Jenaya Lee aime apprendre, ajoute-t-elle, elle a de bonnes notes dans la plupart des matières. «Il n’y a que la chimie et la physique que je n’aime pas beaucoup», glisse la jeune mannequin.

Est-ce que voir sa fille de 14 ans réduite à son apparence dérange sa maman? «Non, j’en suis très fière», répond Emeline Legoupil. Jenaya Lee n’est pas seulement jolie, elle est aussi intelligente.

Publicité

D’ailleurs, à l’école, sa carrière de mannequin n’est pas un sujet de discussion. «La plupart de mes camarades de classe n’en savent rien», souligne Jenaya Lee.

(Adaptation par Jessica Chautems)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la