Dont une femme
Trois astronautes décollent pour la station chinoise Tiangong

La Chine a lancé dimanche «avec succès» trois nouveaux astronautes, dont une femme, vers sa station spatiale en cours de construction, selon des images de la télévision CCTV. Devant y séjourner six mois, ils seront chargés de l'agrandir de façon significative.
Publié: 05.06.2022 à 08:26 heures
Les astronautes ont été envoyés dans l'espace à bord d'une fusée Longue-Marche 2F (archives).

Le vaisseau de cette mission Shenzhou-14 a été propulsé par une fusée Longue-Marche 2F, qui a décollé à 10h44 locales (04h44 en Suisse) du centre de lancement de Jiuquan, dans le désert de Gobi. Les trois astronautes doivent prendre le relais de l'équipage de la mission Shenzhou-13, rentré à la mi-avril sur terre après également une demi-année passée dans la station spatiale.

Nommée en chinois Tiangong ("Palais céleste"), également connue par son acronyme CSS (pour «Chinese Space Station» en anglais), elle devrait être pleinement opérationnelle d'ici à la fin de l'année. Le principal défi pour l'équipage de Shenzhou-14 sera la réception et l'installation de deux modules-laboratoires, qui doivent venir s'amarrer à la station.

Ils devraient être lancés l'un après l'autre depuis la Terre en juillet et octobre. Une fois ces deux derniers modules installés, la station Tiangong aura sa forme finale de T et sera considérablement agrandie. Elle sera alors semblable en taille à l'ancienne station russo-soviétique Mir. Sa durée de vie devrait être d'au moins 10 ans.

L'équipage de Shenzhou-14 comprend Liu Yang, 43 ans, qui fut la première femme chinoise dans l'espace (2012). Ses équipiers sont Chen Dong (43 ans), commandant de la mission, et Cai Xuzhe (46 ans), dont il s'agit du premier vol dans l'espace après 12 ans de préparation.

Nouveauté de cette mission: pour la première fois, à la fin de leur séjour, avant de retourner sur terre, les trois astronautes de Shenzhou-14 vivront quelques jours avec leurs trois collègues de la future mission Shenzhou-15. La station devrait donc désormais être occupée en permanence.

La Chine a été poussée à construire sa propre station en raison de son exclusion de l'ISS, car les Etats-Unis interdisent à la NASA toute collaboration avec Pékin. Le géant asiatique investit depuis quelques décennies des milliards d'euros dans son programme spatial.

Publicité

Il a envoyé son premier astronaute dans l'espace en 2003. Depuis, la Chine a réalisé quelques prouesses remarquées, notamment ces dernières années, en posant au début 2019 un engin sur la face cachée de la Lune, une première mondiale. En 2021, elle a fait atterrir un petit robot sur Mars.

Elle prévoit également d'envoyer des astronautes sur la Lune d'ici à 2030.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la