L'Écosse prend un point
L’héroïque résistance des «Bravehearts» face aux Anglais

A Wembley, le petit Poucet écossais a obtenu un point dans la tanière des «Trois Lions» (0-0) au terme d'un passionnant duel britannique.
Publié: 18.06.2021 à 23:15 heures
|
Dernière mise à jour: 19.06.2021 à 00:23 heures
10 - Ugo Curty - Journaliste Blick.jpeg
Ugo CurtyJournaliste Blick

Il a d’abord fallu tendre l’oreille pour percevoir la rumeur. Puis le chœur s’est enhardi dans l’enceinte de Wembley. Jusqu’à ce quon n’entende plus qu’eux dans les tribunes du stade mythique de Londres. Les supporters écossais ont repris «Flowers of Scotland» avec une passion à donner la chair de poule.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Sur le terrain, il ne restait plus que quelques minutes à tenir pour leurs «boys» épuisés face aux stars anglaises. Les 2500 membres de la «Tartan Army», largement en infériorité numérique face aux 20’000 fans adverses, ont fait résonner l’hymne écrit en réponse «God Save The Queen».

«Ô Fleur d’Écosse, quand reverrons-nous tes semblables qui se sont battus et sont morts pour tes humbles collines et vallées, et se sont dressés contre lui, l’armée du fier Edouard et l’ont renvoyé chez lui pour réfléchir à nouveau.»

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Guidés par un gamin

Héroïque, le XI écossais a tenu bon jusqu’au bout (0-0) dans ce match, contre toute logique sportive. Les «Bravehearts» n’ont pourtant rien volé face à leur meilleur ennemi, qu’ils affrontent balle au pied depuis 150 ans.

Le sélectionneur Steve Clarke avait décidé de partir à l’assaut de l’imprenable Wembley le couteau entre les dents. En pointe, il n’avait pas hésité à aligner deux attaquants. Le divin chauve avait surtout lancé le gamin Billy Gilmour au coeur du jeu.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Le milieu de terrain avait fêté ses 20 ans vendredi dernier. Pour sa troisième apparition seulement sous le maillot bleu nuit, celui qui joue à Chelsea a livré une prestation de vieux loup de mer. A tel point qu’il a été élu homme du match.

Publicité

Frayeurs anglaises

Les Écossais auraient même pu l’emporter, pour la première fois depuis 1999 face aux «Three Lions». Le gardien Jordan Pickford, auteur d’une superbe parade (30e), et le défenseur Reece James, sauveur de la nation sur sa ligne (61e), ont néanmoins permis aux Anglais d’éviter un drame national.

Contenu tiers
Pour afficher les contenus de prestataires tiers (Twitter, Instagram), vous devez autoriser tous les cookies et le partage de données avec ces prestataires externes.

Sous la pluie de Londres, évidemment, les deux frères britanniques ont livré une bataille aussi loyale que haletante. Que c’est beau le football quand c’est joué comme ça.

Grâce à ce point arraché, les Écossais peuvent toujours rêver de la première qualification de leur histoire pour la phase finale d’une compétition internationale. Ils devront battre les Croates, vice-champions du monde, mardi soir au Hampden Park. Dans la nuit de Glasgow, une fois encore les «Flowers of Scotland» nous donneront des frissons.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la