Le défenseur était hors-jeu
L'arbitre et la VAR ont avantagé Manchester City et Manuel Akanji

City n'avait pas besoin de ça pour exploser Fulham (5-1). Il n'empêche: le but du 2-1, le plus important, a été inscrit grâce à une position illicite du défenseur suisse. Les arbitres n'ont rien vu, la VAR non plus. Mais Howard Webb n'a pas aimé et l'a fait savoir.
Publié: 06.09.2023 à 19:02 heures
Le défenseur suisse était clairement hors-jeu sur cette action, mais le but a été validé.
Blick Sport

«Ce n'était pas facile à juger, parce que deux informations arrivent en même temps. Vous devez juger la position du joueur et son impact sur le jeu», a commencé par dire Howard Webb, le chef des arbitres anglais, comme pour dédouaner l'arbitre, son assistant, et les officiels présents dans le studio de la VAR lors de ce match entre Manchester City et Fulham.

Mais l'ancien «referee» a dans la foulée chargé ses collègues en admettant qu'ils avaient fait une erreur en accordant le but de Nathan Aké samedi dernier: Manuel Akanji se trouvait clairement en position de hors-jeu et a influencé le gardien Bernd Leno.

Au final, Manchester City s'est imposé 5-1, mais ce but était celui du 2-1, donc une réussite décisive. Et l'arbitre aurait dû l'annuler, a admis Howard Webb. Erling Haaland, auteur d'un hat-trick, l'avait d'ailleurs reconnu immédiatement après le match, de manière très fair-play, tandis que l'entraîneur adverse, Marco Silva, s'est très largement plaint de cette scène, à juste titre.

«Il est certain qu'Akanji influence Bernd Leno, on voit que cela le fait hésiter. Les arbitres n'ont pas vu l'évidence: la position d'Akanji a un impact sur lui», a pesté Howard Webb, mécontent de sa troupe, y compris des officiels VAR. 

Cette reconnaissance tardive ne consolera pas Fulham, mais Howard Webb a assuré que cela ferait grandir l'arbitrage anglais. «On va apprendre de cette erreur et progresser collectivement. Nous devons être meilleurs, semaine après semaine», espère le boss.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la