«Vingt ans, c'est assez pour mettre en oeuvre la loi»
Plus de 15'000 signatures en faveur de transports publics inclusifs

Plus de 15'000 personnes exigent que la Confédération accélère la mise en oeuvre de la loi garantissant un accès égal aux transports publics pour les personnes handicapées. Le délai de 20 ans pour la concrétisation de ce texte a expiré en fin d'année dernière.
Publié: 11.03.2024 à 13:59 heures
En six semaines, 15'721 paraphes ont été recueillis. La pétition a été remise lundi au Palais fédéral, indiquent les organisateurs de cette action.

Plus de 15'000 personnes exigent que la Confédération accélère la mise en oeuvre de la loi garantissant un accès égal aux transports publics pour les personnes handicapées. Le délai de 20 ans pour la concrétisation de ce texte sur le terrain a expiré en fin d'année dernière.

«Vingt ans, c'est assez pour mettre en oeuvre la loi»

Un groupe de personnes en chaises roulantes avait lancé le 25 janvier une pétition pour défendre ses revendications. En six semaines, 15'721 paraphes ont été recueillis. La pétition a été remise lundi au Palais fédéral, indiquent les organisateurs de cette action.

«Vingt ans, c'est assez pour mettre en oeuvre la loi», écrivent-ils dans un communiqué. Il y a plus de 20 ans que les CFF ont reçu le mandat d'adapter toutes les gares aux besoins des personnes handicapées. Mais, selon les chiffres officiels, seules 60% des gares et un tiers des arrêts de bus et de tram sont accessibles. 

Depuis 2024, le secteur des transports publics est donc en infraction avec la loi, ajoutent-ils. Les personnes handicapées ne peuvent pas utiliser les transports publics de façon égale, spontanée et autonome.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la