Vignette, loyer...
Découvrez tout ce qui change en décembre en Suisse

Le mois de décembre est à nouveau marqué par de nombreux changements en Suisse. La nouvelle vignette sera disponible dans les magasins, les prix des transports publics augmenteront et des médicaments deviendront moins chers. Tour d'horizon.
Publié: 07.12.2023 à 19:54 heures
|
Dernière mise à jour: 08.12.2023 à 12:02 heures
1/5
De nombreux médicaments devraient être moins chers à partir de décembre en Suisse.
RMS_Portrait_AUTOR_554_NEU.jpg
Alexander Terwey
1

De nombreux médicaments seront moins chers (1er décembre)

A partir du 1er décembre 2023, le prix de nombreux médicaments sera moins cher en Suisse. La Confédération a décidé de baisser le coût de 350 médicaments au total. En moyenne, le prix devrait baisser de 10%.

Le hic, c’est qu’il y a déjà des recours contre certaines décisions. On ne sait donc pas exactement quand l’entièreté des baisses de prix entrera en vigueur.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) contrôle chaque année un tiers des médicaments remboursés par l’assurance de base pour déterminer s’ils sont efficaces, appropriés et économiques. Au cours des six dernières années, 740 millions de francs ont ainsi pu être économisés au profit de l’assurance de base.

2

Les nouvelles vignettes sont en vente (1er décembre)

La vignette autoroutière 2024 sera disponible à partir du 1er décembre 2023, et pour la première fois également au format électronique. Les automobilistes devront avoir le nouvel autocollant au plus tard le 1er février 2024.

Bonne nouvelle: la vignette 2024 ne sera pas plus chère. Elle coûtera 40 francs, tout comme la vignette 2023, et sera valable jusqu’au 31 janvier 2025.

La vignette électronique n’est plus liée à un véhicule, mais à un numéro de plaque. C’est une bonne nouvelle pour les propriétaires de plaques interchangeables. «Il n’est pas nécessaire de se procurer une nouvelle vignette si un véhicule est acheté en cours d’année, pour autant que la même plaque de contrôle soit utilisée», précise la Confédération.

Publicité
3

Cette fonction de WhatsApp sur Android devient payante (1er décembre)

La sauvegarde automatique des conversations WhatsApp sur Google Drive sera payante, du moins pour les utilisateurs qui souhaitent stocker des quantités de données importantes sur leur cloud. Google introduit de nouvelles règles durant le mois de décembre. Selon le groupe, les sauvegardes WhatsApp seront désormais comptabilisées dans l’espace de stockage Google Drive. Il existe ici une limite de 15 gigaoctets.

Ceux qui ont besoin de plus de mémoire doivent augmenter leur espace de stockage de 15 à 100 gigaoctets. Cela coûte près de 20 francs par an. Les alternatives gratuites: faire une sauvegarde locale de WhatsApp sur le smartphone ou alors supprimer les anciennes vidéos et photos dont on n’a plus besoin.

4

Nouvelles règles pour la rémunération des avoirs à vue (1er décembre)

La Banque nationale suisse (BNS) a procédé à des changements au niveau de la rémunération des avoirs à vue afin d’assurer la mise en œuvre efficace de sa politique monétaire et réduire ses charges d’intérêts.

À compter du 1er décembre 2023, la Banque nationale fait passer de 28 à 25 le seuil déterminant pour la rémunération des avoirs à vue des titulaires de compte de virement qui sont soumis à l’obligation de détenir des réserves minimales.

Publicité

Jusqu’à ce seuil, les avoirs à vue sont rémunérés au taux directeur de la BNS. La part des avoirs à vue dépassant ce seuil est rémunérée au taux directeur de la BNS réduit de 50 points de base.

5

Google peut supprimer les comptes inactifs (1er décembre)

Google se réserve le droit de supprimer les comptes inactifs à partir du 1er décembre. Les utilisateurs touchés peuvent toutefois encore réagir. Google les avertira à plusieurs reprises avant de supprimer effectivement les comptes, a fait savoir le groupe.

Seuls les comptes inactifs depuis au moins deux ans sont concernés. Il existe des exceptions: par exemple pour les comptes avec une chaîne Youtube, avec une application publiée dans le Google Play Store ou avec des cartes-cadeaux actives. Les personnes qui souhaitent conserver leur compte Google doivent se connecter au moins une fois tous les deux ans.

6

Les CFF introduisent un nouvel horaire (10 décembre)

Le 10 décembre 2023, les CFF introduiront leur nouvel horaire. Il dessert mieux les destinations touristiques comme le Valais ou les Grisons et prévoit aussi des liaisons directes supplémentaires le week-end de Genève à Coire via Zurich et dans le sens inverse.

Publicité

Voici les principaux changements:

  1. Quatre liaisons directes réparties sur toute la journée circuleront ainsi le week-end entre Genève et Coire, ont annoncé lundi les CFF. La compagnie avait déjà introduit deux liaisons directes lors du dernier changement il y a un an.
  2. Les trains RegioExpress (ligne RE 33) effectuent des arrêts supplémentaires entre Genève et Annemasse. Dans un contexte de forte fréquentation du Léman Express qui continue de battre tous les records (près de 70’000 voyageurs chaque jour), ces arrêts supplémentaires offrent à la clientèle davantage de confort et de flexibilité pour les voyages en ville de Genève ainsi que pour les trajets en provenance ou à destination de la France et du canton de Vaud.
  3. Dans le canton de Vaud, la clientèle de la Broye bénéficiera désormais d’un train toutes les 30 minutes entre Palézieux et Payerne le dimanche également. A noter aussi que, sur décision de l’Office fédéral des transports, la dénomination des trains régionaux passe de la lettre S à la lettre R dans plusieurs cantons romands.
  4. En Valais, afin de se connecter aux nouveaux IC6 le matin et le soir, une relation RegionAlps est mise en place plus tôt, tous les jours de la semaine. Les deux trains Verbier Express et VosAlpes Express sont reconduits pour la saison d’hiver 2023-2024.
  5. Du 10 décembre 2023 au 7 juillet 2024, les samedis, dimanches et jours fériés, et pour une phase-pilote, deux trains RegioExpress (RE9) sont prolongés depuis/jusqu’à Berne offrant ainsi une alternative de voyage entre Berne et Paris, avec changement à Frasne.
  6. Les pendulaires ainsi que les autres voyageurs pourront se rendre directement à Berne et à Bâle du mardi au dimanche en prenant l’IC6 à Brigue (départ à 5h16, horaire avancé). Le dernier IC6 du soir circulera de Bâle (départ à 22h28) à destination de Brigue via Berne, soit une heure plus tard qu’auparavant.
  7. En trafic international, du 29 juin au 18 août 2024, TGV Lyria proposera un aller-retour quotidien entre Genève et Marseille, avec arrêts à Lyon, Avignon et Aix-en-Provence.

Le prix des transports publics augmente (10 décembre)

En parallèle du changement d’horaire du 10 décembre, le prix des transports publics augmentera de 3,7% pour l’ensemble des prestations. L’abonnement général (AG) pour les adultes en 2e classe augmente environ de 135 francs pour atteindre 3995 francs. L’AG Jeune pour la 2e classe augmente de 130 francs pour atteindre 2780 francs. L’AG Senior pour la 2e classe augmente même de 160 francs pour atteindre 3040 francs.

En 1re classe, les prix de l’AG augmenteront également le 10 décembre. L’AG Adulte coûtera 6520 francs (au lieu de 6300 francs), l’AG Senior coûtera 4950 francs (au lieu de 4840 francs). Seul l’AG Jeune voit son prix baisser de 70 francs, à 4450 francs.

Publicité
8

Exonération de la Serafe (jusqu’au 31 décembre)

Si vous ne disposez d’aucune possibilité de recevoir des programmes de radio ou de télévision – c’est-à-dire si vous n’avez ni radio, ni télévision, ni autoradio, ni smartphone, ni ordinateur, ni tablette – vous pouvez être exonéré. Dans ce cas, vous devez en faire la demande auprès de Serafe jusqu’au 31 décembre via leur formulaire.

Le cadre juridique changera toutefois à partir du 1er janvier 2024: à cette date, tous les ménages privés suisses devront payer la redevance, même s’ils ne possèdent aucun appareil de réception.

9) Le taux hypothécaire de référence devrait augmenter

En décembre, le taux d’intérêt de référence hypothécaire devrait à nouveau augmenter, de 0,25%, pour atteindre 1,75 pour cent. Une mauvaise nouvelle pour les locataires. Les loyers devraient augmenter de 3%.

Le Conseil fédéral veut toutefois contrecarrer cette tendance et faire limiter la hausse des loyers grâce à des mesures à court terme. Il s’attend à ce que les loyers augmentent d’environ 15% à l’horizon 2026. Le Département de l’économie doit élaborer un projet de consultation d’ici l’été.

Publicité

Le Conseil fédéral veut adapter l’ordonnance sur le bail à loyer, le bail à ferme et le bail de locaux commerciaux. Ces mesures devraient «avoir un certain effet modérateur sur les loyers» et accroître la transparence sur le marché de la location.

(Avec l’ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la