Une nouvelle vie pour les vieilles paraboles
Une «grande oreille» recouverte de panneaux solaires en Valais

À Loèche (VS), les vieilles antennes paraboliques se mettent au pas de l'énergie solaire. Une première «grande oreille» a déjà été équipée de panneaux photovoltaïques et une deuxième devrait l'être au printemps.
Publié: 15.11.2022 à 16:38 heures
|
Dernière mise à jour: 15.11.2022 à 16:39 heures
Le patron de Leuk TDC a présenté mardi à Loèche (VS) la première installation solaire d'Europe sur une antenne parabolique.

La société Teleport & Data Centre à Loèche (VS) a décidé de reconvertir ses antennes paraboliques hors d'usage en leur rajoutant des panneaux solaires. Elle s'est associée aux Forces motrices de Suisse Centrale (CKW) pour mener à bien ce projet. Celui-ci constitue une première européenne pour une entreprise, affirme le communiqué.

La première installation dans les paraboles sera raccordée au réseau d'ici à la fin de l'année au plus tard, indique CKW à Keystone-ATS. La société Teleport & Data Centre à Loèche (Leuk TDC) envisage de transformer par la suite d'autres antennes. Un permis de construire pour la deuxième antenne parabolique a déjà été délivré. Elle devrait être construite au printemps.

Paraboles ou tournesols?

Les panneaux solaires sont installés à l'intérieur des antennes, là où le rayonnement est le plus fort. Les antennes «s’orientent de manière flexible vers le soleil et produisent ainsi plus d'électricité que les installations solaires traditionnelles».

La neige n'adhère pratiquement pas aux panneaux solaires et grâce à leur localisation, à environ 1000 mètres d'altitude, les paraboles se trouvent généralement au-dessus de la limite du brouillard, relèvent les deux entreprises. De quoi produire «beaucoup d'énergie grâce au rayonnement solaire, même en hiver».

Besoins énergétiques de 25 foyers

En termes de production d'énergie, une parabole réaménagée génère environ 110'000 kWh par an, ce qui correspond aux besoins en énergie de 25 foyers. Les panneaux solaires installés sur le toit du centre de calcul de Leuk TDC produisent eux 550'000 kWh supplémentaires par an.

L'électricité solaire ainsi produite, complétée par de l'énergie hydraulique, permettra au centre de calcul de fonctionner à 99% avec de l'énergie renouvelable, précise le communiqué. De son côté, CKW, filiale d'Axpo, a pour objectif de fournir 165'000 foyers en électricité et 55'000 foyers en chauffage grâce à des technologies renouvelables.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la