Une donation qui fait sourire
La soirée Meules contre le cancer du sein

Un mois après la polémique qui avait secoué Molondin et sa «soirée Meules», la jeunesse à l'origine de l'événement fait encore parler d'elle en versant 1000 francs à la Ligue vaudoise contre le cancer du sein. Ce n'est pas un hasard: la sauterie a rapporté gros.
Publié: 17.11.2021 à 14:43 heures
|
Dernière mise à jour: 17.11.2021 à 14:53 heures
Blick_Daniella_Gorbunova.png
Daniella GorbunovaJournaliste Blick

La générosité croit toujours devoir ce qu'elle donne. Après la polémique suscitée par sa «soirée Meules», la jeunesse de Molondin s'est empressée de verser 1000 francs à la lutte contre le cancer du sein, indique Le Temps.

C’était il y a moins d’un mois. La jeunesse du village vaudois avait organisé, le 23 octobre dernier, sa huitième soirée annuelle censée offrir l’accès à des «poitrines proéminentes». Relayée sur les réseaux sociaux, l’affiche de l’événement avait provoqué une vague d’indignation. Au vu du tollé, les jeunes campagnards avaient finalement dû renoncer à l'élément «entrée gratuite pour les grosses poitrines».

Mais la mauvaise pub reste de la pub. La manifestation a en fait bénéficié du coup de projecteurs: quelques 1200 personnes étaient au rendez-vous, sans que le moindre débordement n'ait été signalé. Victime de son succès, la société de jeunesse de Molondin a même dû laisser temporairement une partie des fêtards en dehors de la salle, ne pouvant pas accepter autant de monde. En général, le bal des «grosses Meules» enregistre entre 150 et 200 entrées, soit six fois moins que lors de cette édition 2021. Le bénéfice a pris l’ascenseur en conséquence, pour atteindre un montant de 16000 francs.

Une saine remise en question

Chose promise, chose due: lors de son assemblée générale de vendredi dernier, le groupe d'amis à l'origine de la sauterie a décidé de faire un don à la ligue vaudoise contre le cancer du sein. «Il était très important pour nous d’aller au bout des choses et de faire ce pas dans la direction d’une cause qui touche beaucoup de femmes», commente la secrétaire de la société, Yaël Gavillet, dans Le Temps.

Cédric Destraz, président de la Fédération vaudoise des jeunesses campagnardes (FVJC), applaudit ce geste. «C’est une bonne chose qu’ils réagissent de cette manière. Je suis très heureux pour eux, car ça va leur permettre de rebondir. Désormais, nous allons poursuivre notre travail de lutte contre les discriminations en prenant ces sujets sensibles à bras-le-corps.»

Cette donation va même jusqu’à être saluée par le président des Verts vaudois, Alberto Mocchi, grand connaisseur de ce monde campagnard pour avoir été à la tête de la jeunesse de Daillens – il est à présent syndic de la commune. «Cette initiative montre bien qu’il y a des valeurs importantes, comme la générosité, au sein des jeunesses. Le monde des jeunesses est en train d’évoluer, assure-t-il. Son bureau central met en place beaucoup d’initiatives pour éviter les discriminations.» À noter que parmi ces projets, une commission LGBT a été créée au sein de la FVJC.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la