«Un coup de génie»
La Constitution fédérale fêtée au Parlement

La Constitution fédérale de 1848 était un compromis qui s'est révélé être un «coup de génie», selon le président du National Martin Candinas. La Suisse peut être fière de son système, a dit mardi son homologue du Conseil des Etats Brigitte Häberli-Koller.
Publié: 12.09.2023 à 14:12 heures
|
Dernière mise à jour: 12.09.2023 à 14:18 heures
Les autorités célèbrent mardi les 175 ans de la Constitution fédérale.

En ce 12 septembre, nous fêtons la Constitution fédérale! Pour le président du National Martin Candinas, celle-ci est un «coup de génie». La Suisse peut être fière de son système, a dit mardi son homologue du Conseil des Etats Brigitte Häberli-Koller.

«Le document le plus précieux de notre Etat fédéral a pu exceptionnellement sortir des archives fédérales aujourd'hui», a lancé Martin Candinas (C/GR) dans son discours. Les 23 rédacteurs de la commission qui ont élaboré le projet de Constitution ont écrit le début d'une incroyable histoire, celle de la Suisse moderne.

Toutefois, «à nos yeux, cette Constitution était tout sauf parfaite», selon Brigitte Häberli-Koller (C/TG). Le nouvel Etat est resté durant plus de 120 ans une «République masculine».

Comme en 1848, l'Europe est en ébullition. La guerre fait rage. Certains pays s'écartent peu à peu des droits fondamentaux et humains. La presse et la diversité des opinions sont sous pression. «Nous pouvons nous estimer heureux de vivre dans un pays stable et prospère», a dit la centriste.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la