Selon Meteonews
La vague de froid qui frappe la Suisse n'est pas inhabituelle

Les températures sont négatives presque partout en Suisse depuis lundi et la bise accentue le sentiment de froid. Si ces températures sont nettement inférieures à la moyenne en hiver, elles se produisent toutefois régulièrement, relativise Meteonews.
Publié: 10.01.2024 à 14:58 heures
Nous ne sommes plus habitués à des phases glaciales ces dernières années, estime Meteonews (Image symbolique).

Depuis le début de la semaine, des températures négatives frappent la Suisse, et la bise accentue le sentiment de froid. Si ces températures sont nettement inférieures à la moyenne en hiver, elles se produisent toutefois régulièrement, selon le service météorologique Meteonews.

Jusqu'à samedi, les températures ne changeront pas, a indiqué mercredi l'institut météorologique dans un communiqué. Les mesures maximales pourront tout au plus augmenter localement d'un cran au-dessus de 0 degré.

Il pourra en revanche faire encore un peu plus froid localement le matin, car les nuits seront partiellement claires à partir de la nuit de mercredi à jeudi. Ce n'est que dimanche que les températures maximales devraient remonter légèrement au-dessus de 0 degré.

Conséquences du changement climatique

Sur le long terme, des épisodes de froid de l'ampleur actuelle sont loin d'être rares en hiver, affirme Meteonews. Selon l'institut météorologique, nous ne sommes tout simplement plus habitués à des phases glaciales ces dernières années. Celles-ci deviennent de plus en plus rares, très probablement en lien avec le changement climatique.

Jusqu'à présent, l'hiver météorologique a connu des hauts et des bas au niveau des températures, relève Meteonews. Le mois de décembre a d'abord été froid avec de la neige, puis a été doux dans sa deuxième moitié.

Début janvier, les températures ont à nouveau chuté jusqu'à la phase de froid actuelle. Dans l'ensemble, l'hiver a été jusqu'à présent plus doux de près de deux degrés sur l'ensemble du pays par rapport à la moyenne entre 1991 et 2020.

Publicité

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la