Plan d'actions prévu
Genève veut lutter contre le harcèlement sexuel dans la culture

À Genève, un plan d’action sera mis en œuvre dès 2023 pour lutter contre le harcèlement sexuel dans le domaine culturel. Il reprend les recommandations d'une analyse demandée par les collectivités publiques à la suite des agissements du directeur de la compagnie Alias.
Publié: 15.12.2022 à 15:18 heures
Le conseiller d'État Thierry Apothéloz, le conseiller administratif Sami Kanaan et le représentant de la Ville de Meyrin Adrien Fohrer, ont présenté jeudi à Genève un plan d'action pour lutter contre le harcèlement sexuel et les atteintes à la personnalité dans le domaine culturel.

Le canton, les Villes de Genève et de Meyrin ont octroyé un mandat d'analyse au 2e Observatoire - Centre de compétence en matière de souffrance et harcèlement au travail «à partir d'une situation hautement problématique et inacceptable», a déclaré Sami Kanaan, magistrat en charge de la culture en Ville de Genève, jeudi devant la presse.

Il s'agissait de comprendre comment les abus et attouchements sexuels perpétrés par le directeur et chorégraphe de la compagnie de danse Alias rendus publics en été 2021 «ont pu durer tant d'années». De renommée mondiale, la troupe a été longtemps soutenue par les trois collectivités publiques, ainsi que par Pro Helvetia, a rappelé le conseiller administratif.

Près de 78 auditions menées

Les investigations ont aussi permis d'étudier les dispositifs de prévention existants dans des entités genevoises subventionnées dans le domaine des arts de la scène (danse et théâtre). Le plan d'action a en effet pour vocation de s'appliquer à tous les domaines de la culture, a précisé Sami Kanaan.

Le 2e Observatoire a procédé à 78 auditions: des personnes et structures qui ont été en lien avec la compagnie, ainsi que des entités subventionnées par l’une ou plusieurs collectivités publiques genevoises, a expliqué Laetitia Carreras, cheffe de projet.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la