Nouveau mode de scrutin
L'élection au Conseil communal de Neuchâtel aiguise les appétits

La population neuchâteloise choisit ses autorités communales ce dimanche. En ville de Neuchâtel, le mode de scrutin vient d'être modifié et cela pourrait bien changer la donne.
Publié: 21.04.2024 à 10:06 heures

La population neuchâteloise se déplace aux urnes dimanche pour élire ses autorités communales. L'élection la plus disputée se joue en ville de Neuchâtel, où un changement du mode de scrutin et une liste commune entre le PS et les Vert-e-s pourraient faire basculer à nouveau le Conseil communal à gauche. Un 2e tour, prévu le 12 mai, semble se dessiner en ville de Neuchâtel pour l'élection de l'exécutif, car 17 personnes sont candidates pour un des cinq sièges. Pour la première fois, le scrutin va se faire à la majoritaire, alors qu'il était à la proportionnelle lors des dernières législatures.

Quatre conseillers communaux se représentent: Nicole Baur (Vert-e-s), Mauro Moruzzi (Vert'libéral) et les PLR Violaine Blétry-de Montmollin et Didier Boillat. L'Alliance de gauche, composée des socialistes Julie Courcier Delafontaine et Jonathan Grettillat et des Vert-e-s Nicole Baur et Johanna Lott-Fischer, pourrait ravir un siège à la droite. A La Chaux-de-Fonds, où l'élection au Conseil communal se joue à la proportionnelle, Théo Bregnard (POP), Thierry Brechbühler (UDC), Jean-Daniel Jeanneret (PLR) et Théo Huguenin-Elie (PS) sont bien partis pour être réélus pour un nouveau mandat. La présidente du Conseil général Ilinka Guyot tient la corde pour succéder à Patrick Herrmann (Vert-e-s), qui se retire.

Un record à la baisse?

Au Locle, le Conseil communal, qui est élu aussi à la proportionnelle, a été quasi renouvelé intégralement durant la législature, avec le départ notamment de l'ex-conseiller national popiste Denis de la Reussille. Cédric Dupraz (POP), seul rescapé, se retire aussi à l'issue de son mandat. Le PS et les Vert-e-s s'allient dans une liste commune, qui pourrait permettre aux socialistes de revenir à l'exécutif.

Le taux de participation, qui était de 32,63% en 2020, pourrait être à nouveau bas, notamment du fait que les étrangers, bénéficiaires du droit de vote au niveau communal et cantonal à Neuchâtel, se déplacent traditionnellement moins aux urnes que les Suisses. Il était de 22,72% vendredi à 18h00, un niveau plus faible qu'il y a quatre ans à la même période.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la