Mystère résolu
Des trains paralysent les télécabines d'une station grisonne

Des interruptions font peur aux mordus de ski à Grüsch-Danusa, dans les Grisons. Une télécabine de la station s'arrête brusquement une trentaine de fois par jour. Un mystère qui semble avoir une cause: les trains de montagne qui passent à proximité.
Publié: 08.03.2024 à 14:35 heures
1/5
La télécabine du domaine skiable de Grüsch-Danusa (GR).
Ulrich Rotzinger

Quand l'hiver est arrivé, les problèmes ont commencé. Sans raison apparente, la télécabine d'accès au domaine skiable de Grüsch-Danusa (GR) s'arrêtait jusqu'à 30 fois par jour, pratiquement tous les quarts d'heure. Plus rien ne fonctionnait pendant de longues minutes. Autant dire que le malaise s'est emparé des skieurs, constamment coincés à une hauteur vertigineuse. 

«Nous l'avons vraiment remarqué à la mi-décembre. Cela a commencé par quatre à cinq arrêts par jour, et maintenant, nous en sommes à 30, quasiment tous les quarts d'heure, c'est incroyable», raconte Hans Peter Lötscher, président du conseil d'administration de l'entreprise qui exploite les remontées mécaniques du domaine, dans le journal «Südostschweiz». Désormais, la cause de ces interruptions est connue. Mais il est peu probable que le problème puisse être résolu avant la fin de la saison de ski, fixée au 1er avril. 

Train de montagne en cause

Ce sont apparemment les rames automotrices Capricorn des RhB (les chemins de fer rhétiques) qui passent près de Grüsch qui sont à l'origine des pannes techniques de la télécabine. Selon Hans Peter Lötscher, les remontées mécaniques ont comparé l'heure des perturbations avec l'horaire des trains de montagnes. Bingo! Ils ont trouvé une «concordance à 100%». «Depuis, nous savons que ce sont les RhB qui ont déclenché la panne.»

Un homme examine la rame automotrice Stadler Capricorn des RhB. Celle-ci déclencherait les perturbations des chemins de fer de montagne.

Le porte-parole des RhB, Simon Rageth, confirme cette conclusion: «C'est extrêmement complexe, explique-t-il. Il s'agit de ce que l'on appelle un couplage de fréquences parasites. Cela perturbe les câbles des remontées mécaniques de Grüsch-Danusa.»

Hans Peter Lötscher avait d'abord soupçonné une grue de construction, située en aval de la station, près de lignes à haute tension, d'être responsable de la panne des cabines. La perturbation est maintenant en cours d'investigation, affirment les RhB. 

Hans Peter Lötscher soupire: «Il est clair que cela nuit à notre image. D'autant plus que cela dure depuis le début de l'hiver.» Un problème non seulement fâcheux pour les skieurs, mais également en matière d'écologie. Les remontées mécaniques consomment beaucoup plus d'électricité en raison de ces coupures. 

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la