Lors de la chasse
La protection suisse des animaux demande la fin des munitions au plomb

La Protection suisse des animaux (PSA) exige l'interdiction des munitions au plomb pour la chasse. La viande de gibier contenant du plomb est nocive pour la santé des humains et des animaux se nourrissant de carcasses, comme les aigles royaux ou les gypaètes barbus.
Publié: 15.12.2022 à 14:03 heures
Ce chasseur grison utilise déjà des munitions sans plomb (archives).

L'organisation a analysé la teneur en plomb de produits de viande de gibier issue de la chasse indigène. Elle a trouvé une concentration de plomb de 0,05 mg/kg dans cinq des treize produits testés, a-t-elle indiqué jeudi.

Aucune limite spécifique de plomb n'est fixée pour la viande de gibier. Pour la viande de bœuf, d'agneau, de porc et de volaille, la Confédération fixe une teneur maximum en plomb de 0,1 mg/kg. Dans deux échantillons, cette valeur a été dépassée de deux et quatre fois.

Des alternatives au plomb existent

Ces valeurs ne représentent pas un danger immédiat pour la santé des humains adultes. Mais, même à faibles doses, le plomb est toxique pour l'être humain et les autres espèces animales et il s'accumule dans l'organisme, souligne la PSA.

Selon l'organisation de défense des animaux, les études montrent que l'utilisation de munitions au plomb est encore très répandue, bien qu'il existe des alternatives.

La conseillère nationale Martina Munz (PS/SH), membre du comité de la PSA, a déposé en juin dernier une motion demandant une révision de l'ordonnance sur la chasse, afin d'interdire les munitions au plomb. Le Conseil fédéral soutient ce texte.

(ATS)

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la