L'été sera donc maussade et humide
Les Zurichois ont brûlé le bonhomme hiver Böögg à Heiden

Les Zurichois ont brûlé le bonhomme hiver, le Böögg, samedi à Heiden (AR) sous la pluie: sa tête a explosé après 31 minutes et 28 secondes. De fortes rafales de vent avaient empêché de le brûler lors de la fête du Sechseläuten le 15 avril à Zurich.
Publié: 22.06.2024 à 19:24 heures
Le bonhomme hiver des Zurichois, le Böögg, a brûlé samedi à Heiden (AR) malgré la pluie: sa tête a explosé après 31 minutes et 28 secondes.
sda-logo.jpeg
ATS Agence télégraphique suisse

Comme le veut la tradition, le feu a été mis au bucher à 18h00. En raison du terrain escarpé à Heiden, les membres des corporations ne pouvaient tourner autour du Böögg avec des chevaux. Ils ont été remplacés par des chevaux de bois qui avaient déjà été utilisés en 1965 en raison de la grippe équine qui sévissait cette année-là.

Si l'on en croit la sagesse populaire, l'été sera donc plutôt maussade et humide. A Heiden, des pluies parfois fortes sont tombées dans le courant de l'après-midi, ce qui a pu jouer sur la combustion du bûcher et du Böögg.

Des signes avant-coureurs ou un pur hasard?

Selon le mythe, plus la tête du Böögg explose rapidement, plus l'été sera chaud. En 2003, la tête n'avait mis que 5 minutes et 42 secondes pour exploser et l'été avait été caniculaire. «Il s'agit manifestement d'un pur hasard», selon MétéoSuisse. En 2014, la tête avait aussi explosé très vite, mais l'été avait été frais et pluvieux. Le record de longévité du Böögg, établi en 2023, est de 57 minutes.

MétéoSuisse a comparé la durée de vie du Böögg avec les températures moyennes estivales sur le Plateau suisse de 1965 à 2019. L'analyse statistique «ne montre aucune corrélation entre la durée de combustion du Böögg et la température de l'été». C'est «un bien piètre pronostiqueur», souligne l'office fédéral de météorologie.

Le 15 avril dernier, les fortes rafales de vent ont empêché de mettre le feu au Böögg. C'est la première fois que le Böögg n'a pas pu être brûlé en raison des conditions météorologiques.

Un bonhomme hiver à Heiden

En 2020, le Sechseläuten avait été annulé en raison de la pandémie. En 2021, toujours à cause du coronavirus, le Böögg avait été brûlé dans les gorges uranaises des Schöllenen, près du Pont du Diable, situé entre Göschenen (UR) et Andermatt (UR).

Publicité

Si le bonhomme hiver a été brûlé à Heiden, c'est parce que le canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures était l'invité d'honneur du Sechseläuten cette année. La commune de Heiden a été choisie parce qu'elle est bien connectée au réseau des transports publics et qu'elle dispose du plus grand nombre de chambres hôtelières du canton.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la