L'essence devient moins chère
Les stations-service baissent les prix, mais pour combien de temps?

Dans les prochains jours, les prix à la pompe en Suisse devraient continuer à baisser. Cela est dû à la baisse du prix du pétrole et des produits pétroliers. Mais qu'en est-il de l'évolution du prix de l'essence?
Publié: 10.06.2024 à 07:09 heures
|
Dernière mise à jour: 10.06.2024 à 08:05 heures
1/5
Les automobilistes suisses peuvent se réjouir de la baisse des prix de l'essence.
RMS_Portrait_AUTOR_1108.JPG
Gabriel Knupfer

Depuis quelques jours, le prix du pétrole est majoritairement en baisse. Les membres de l'Opep+, l'Arabie saoudite et la Russie, veulent revenir sur les réductions volontaires à partir de l'automne, ce qui permettra de mettre plus de pétrole en vente. Les deux pays espèrent ainsi obtenir des recettes supplémentaires. Actuellement, le prix du pétrole s'élève à 80 dollars le baril, soit nettement moins que son plus haut niveau annuel de 92 dollars.

C'est une bonne nouvelle pour les automobilistes en Suisse. Ces dernières semaines déjà, le prix de l'essence a légèrement baissé, d'environ 3 centimes, explique le porte-parole du TCS Marco Wölfli. En ce moment, selon le TCS, il se situe en moyenne à 1,89 franc par litre de sans plomb 95. Pour un litre de diesel, on paie 1,92 franc.

Prix élevé de l'essence

L'essence est donc devenue nettement plus chère cette année et a presque rattrapé le diesel. En janvier, le sans-plomb 95 coûtait encore 1,75 franc. En revanche, le diesel ne coûte désormais qu'un centime de plus qu'en janvier (1,91).

En comparaison à long terme, les prix de l'essence et du diesel sont certes élevés, mais loin des sommets atteints à l'été 2022. A l'époque, le prix moyen du sans-plomb 95 était passé à 2,25 francs, et le diesel était même à 2,37.

Les inondations ont rendu le transport difficile

La décision des pays producteurs aurait pour conséquence que les prix dans les stations-service suisses continueraient à baisser ces jours-ci. «Nous avons déjà pu constater les premières baisses de prix dans certaines stations-service de 1 centime par litre, dans d'autres de 2 centimes», explique Marco Wölfli.

Alors que le faible niveau d'eau du Rhin en été a souvent renchéri le prix du transport ces dernières années, c'est la crue qui a rendu l'approvisionnement plus difficile ces derniers jours, explique une porte-parole de Shell. Avec l'affaiblissement du franc cette année, cela pourrait être l'une des raisons pour lesquelles le prix du pétrole, qui a déjà tendance à baisser depuis début avril, ne s'est encore que peu répercuté sur les pompes à essence.

Publicité

Le franc s'est stabilisé

Mais quel sera le prix de l'essence et du diesel en été, pendant la période des grands départs en vacances ? Plusieurs exploitants de stations-service interrogés par Blick ne veulent ou ne peuvent pas se prononcer à ce sujet. Certaines tendances sont toutefois claires: sur le front des devises, une reprise se dessine. 

Le franc s'est récemment stabilisé par rapport à l'euro et au dollar. Si, comme prévu, la BNS laisse son taux directeur inchangé lors de sa prochaine réunion, cela plaide pour une baisse du prix de l'essence cet été. En revanche, on ne sait pas si le niveau du Rhin sera à nouveau un problème cet été.

L'Opep+ tente de maintenir les prix à un niveau élevé

En revanche, le prix du pétrole devrait bientôt remonter. D'une part, les réductions de production ne s'achèvent que lentement et l'Opep+ s'efforce de maintenir le prix à un niveau élevé. D'autre part, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'attend à une demande record pour cette année et l'année prochaine.

A cela s'ajoutent des effets saisonniers. En août et en septembre, les stocks sont remplis pour l'hiver, ce qui fait encore grimper le prix du pétrole brut.

Publicité

Peu d'économies dans les pays voisins

En Allemagne, en France et en Italie, l'essence est actuellement presque aussi chère qu'en Suisse (1,85 à 1,88 franc). Le diesel est nettement moins cher dans tous ces pays, par exemple 1,64 franc le litre en Allemagne.

Après la baisse des taux d'intérêt de la BCE, un euro plus bas par rapport au dollar devrait avoir tendance à renchérir le prix dans ces pays de vacances très prisés.

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la