Les éditeurs présentent la facture
En Suisse, Google devrait payer 154 millions pour le droit voisin

Une étude commandée par les éditeurs suisses met en évidence l'importance des contenus médiatiques pour Google. Elle chiffre à «au moins» 154 millions de francs par an le montant que la plateforme américaine devrait s'acquitter en Suisse au titre du droit voisin.
Publié: 17.03.2023 à 13:25 heures
Comparable au droit d'auteur, le droit voisin permet aux éditeurs de réclamer des dédommagements aux plateformes comme Google ou Facebook pour l'utilisation de leurs contenus. Sur la photo, le campus de Google à Zurich, lors de l'inauguration en juin 2022.

En Suisse, le géant d'Internet Google devrait payer 154 millions de francs par an au titre du droit voisin lorsque le moteur de recherche utilise des contenus de médias helvétiques. L'étude réalisée par le cabinet FehrAdvice sur mandat de l'association des éditeurs alémaniques Schweizer Medien porte sur l'analyse du comportement de 1573 internautes alémaniques et romands. Elle montre que les contenus des médias sont un facteur de succès pour Google, les utilisateurs passant en priorité par cette plateforme pour s'informer, selon un communiqué publié vendredi.

L'étude vient appuyer une revendication centrale des éditeurs, à savoir l'introduction en Suisse aussi d'un droit voisin, sur le modèle de la législation européenne. Le Conseil fédéral devrait mettre un projet en consultation prochainement.

Comparable au droit d'auteur, le droit voisin permet aux éditeurs de réclamer des dédommagements aux plateformes comme Google ou Facebook pour l'utilisation de leurs contenus.

(ATS)

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la