Le nom de Murat Yakin refait soudainement surface
Armes, drogue et meurtres: une descente d'Interpol mène à des arrestations en Suisse

Dans le cadre d'un raid international contre la mafia turque, deux hommes ont été arrêtés en Suisse. L'enquête de Blick le montre: tous deux ont pour ami en commun l'ancien Hells Angel Ertan Y., qui comparaît actuellement devant le tribunal pénal de Bâle.
Publié: 30.05.2024 à 10:45 heures
|
Dernière mise à jour: 30.05.2024 à 12:58 heures
1/8
L'ex-Hells-Angel Ertan Y.* comparaît depuis la mi-mai devant le tribunal pénal de Bâle pour diverses accusations.
RMS_Portrait_AUTOR_1062.JPG
Qendresa Llugiqi

Armes, drogues, meurtres, immigration illégale et activités terroristes sont de la partie. Pourtant, l'information de mercredi dernier n'a pas suscité beaucoup d'attention: une task force commune des autorités de poursuite pénale italiennes et d'Interpol a arrêté 19 suspects, dont 17 Turcs. De nombreuses armes ont été saisies dans le cadre d'un raid transnational contre une organisation criminelle turque. Selon le Ministère public de la Confédération, les autorités suisses ont également pris part à l'opération.

Deux arrestations ont eu lieu en Suisse: l'une dans le canton de Zurich, l'autre dans le canton d'Argovie. Les deux suspects se trouvent dès lors en détention en vue de leur extradition. Blick a mené l'enquête pour comprendre ce qu'il se cache derrière cette annonce anodine. Nos journalistes ont découvert l'existence de liens avec des personnalités internationales du crime – notamment avec Ertan Y.*, un ancien membre du groupe de motards Hells Angels. Ce dernier doit répondre depuis mi-mai de divers délits devant le tribunal pénal de Bâle.

Jusqu'à son arrestation à la mi-juin 2021, Ertan Y. menait une vie aussi plaisante que prospère. Il fréquente la moitié de l'équipe nationale suisse de football et des stars du rap germanophones entre autres. Pendant sa détention provisoire, il se serait offert des relations sexuelles et d'autres faveurs. Mais l'ex-Angel risque aujourd'hui la prison pour une longue période. Il est accusé d'escroquerie pour des montants de plusieurs millions d'euros, de blanchiment d'argent, de jeux d'argent illégaux ainsi que d'abus sur des enfants. Le ministère public requiert une peine d'emprisonnement de 16 ans au total. Le verdict est attendu ce jeudi 30 mai à 16 heures.

Les amis d'Ertan Y. et de Kemal Z. ont été condamnés

Le procès a mis en évidence les relations d'Ertan Y. avec certains grands criminels. Selon l'enquête de Blick, les deux hommes arrêtés en Suisse lors de l'énorme coup de filet – Mazlum A.*, de Zurich et Nazmi B.*, d'Argovie – font également partie de ses connaissances. Tous deux sont accusés de divers délits en Italie, notamment d'infractions à la loi sur les armes. Ils seraient également liés au gang de grands criminels qui gravite autour du mafieux turc Baris Boyun, qui avait séjourné en Suisse peu avant son arrestation en août 2022. L'homme a été libéré en avril 2023 et était assigné à résidence – jusqu'à la descente du 22 mai dernier.

Par ailleurs, les deux hommes arrêtés en Suisse sont des amis de Kemal Z.*, un criminel présumé spécialisé dans les jeux de hasard, qui a été arrêté à la mi-septembre 2023, selon un communiqué de la police cantonale de Zurich. Il est toujours en détention et attend son procès, comme l'a confirmé le responsable de la communication Erich Wenzinger du Ministère public zurichois à la demande de Blick. Les trois hommes apparaissent sur des photos communes, par exemple lors du mariage de Nazmi B., où Kemal Z. était témoin.

Kemal Z. est soupçonné d'être le gérant de sites de jeux de hasard illégaux comme solobet.com et d'avoir blanchi de l'argent à grande échelle. Une carte de paiement douteuse aurait même été spécialement conçue pour les matches, comme l'a montré l'enquête du magazine «Reflekt» et de la chaîne publique alémanique SRF. 

Publicité

Mazlum A., arrêté lors de la descente, aurait également participé à l'opération. Lors de l'arrestation d'Ertan Y., les enquêteurs ont d'ailleurs trouvé ces fameuses cartes de paiement. Ces dernières sont listées parmi les objets saisis dans l'acte d'accusation de 52 pages. Ertan Y. mentionne même les deux suspects arrêtés en Suisse dans une story Instagram datant de fin décembre 2019.

Des montres de luxe, un ancien Hells-Angels et... Murat Yakin

Le cas d'Ertan Y. a fait des vagues avant même le début du procès: selon l'accusation, il a notamment fait établir de faux certificats Covid pour la star de la Nati Breel Embolo. Un selfie de l'entraîneur de la Nati, Murat Yakin, publié par l'accusé début janvier 2020 sur Instagram, a également suscité des spéculations. Les deux criminels présumés Ertan Y. et Kemal Z. y apparaissent aux côtés de Murat Yakin, qui était alors encore entraîneur du FC Schaffhouse.

Confronté à ce selfie, Murat Yakin a indiqué fin avril ne connaître que vaguement Ertan Y.: «Je connais cette personne d'une époque antérieure, la photo date de 2020», a déclaré le coach de la nati au journal «Schweiz am Wochenende». A l'époque, Ertan Y. aurait activement cherché à entrer en contact avec les joueurs et les entraîneurs, d'où l'existence de cette photo. 

Entre-temps, les faits ont démontré que Murat Yakin avait bel et bien fait affaire avec Ertan Y. Cela a été découvert de manière tout à fait inattendue le premier jour du procès, lorsque l'avocat de «Muri» a réclamé devant le tribunal pénal de Bâle des montres qui avaient également été confisquées lors de l'arrestation d'Ertan Y. dans l'appartement de sa mère.

Publicité

Dans une interview accordée à la «NZZ» samedi dernier, Murat Yakin se présente comme un lésé qui ne se doute de rien. Il explique avoir remis six montres de luxe à l'accusé en 2020, afin que celui-ci les revende. Ertan Y. en aurait déjà vendu deux d'entre elles, d'une valeur d'environ 150'000 francs – argent qui devrait revenir à Murat Yakin. Le sélectionneur suisse affirme de son côté n'avoir rien à faire avec les infractions reprochées au principal accusé – ni avec les Hells Angels.

*Noms modifiés

Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la