Il s'agirait d'un homme politique argovien
Un exhibitionniste a harcelé 35 femmes pendant plusieurs années, dont des mineures

Pendant plusieurs années, un exhibitionniste a sévi dans le canton de Soleure. Le ministère public vient de porter plainte contre le Suisse.
Publié: 12.02.2024 à 20:59 heures
|
Dernière mise à jour: 13.02.2024 à 08:22 heures
Le ministère public de Soleure a déposé plainte contre un exhibitionniste présumé.

Entre 2017 et 2022, plusieurs incidents exhibitionnistes ont eu lieu dans la région de Soleure. Un homme, inconnu à l'époque, s'est livré à des actes exhibitionnistes devant de nombreuses femmes, dont des mineures. Après avoir identifié l'auteur présumé, le ministère public a porté plainte contre l'homme, notamment pour exhibitionnisme répété.

Il s'agirait d'un homme politique argovien

Depuis un certain temps, la police cantonale soleuroise recevait régulièrement des informations concernant un exhibitionniste qui harcelait des filles et des jeunes femmes dans la région de l'Aar. Grâce à des contrôles ciblés et à une présence accrue de la police, une personne suspectée d'avoir commis ces actes a finalement été arrêtée en juillet 2022.

Selon l'«Aargauer Zeitung», il s'agirait d'un homme politique argovien. Il aurait autrefois siégé au Grand Conseil et s'est porté candidat au Conseil national à l'automne dernier.

Le prévenu est en liberté

Le ministère public a terminé son enquête et a porté plainte contre le Suisse. Il devra répondre spécialement d'actes sexuels multiples avec un enfant et d'exhibitionnisme multiple devant le tribunal. Concrètement, le ministère public reproche à l'accusé d'avoir commis des actes exhibitionnistes et sexuels devant un total de 35 filles et jeunes femmes mineures entre 2017 et 2022.

Le prévenu a partiellement avoué et se trouve désormais en liberté sous mesures de substitution. La date du procès devant le tribunal d'Olten-Gösgen n'a pas encore été fixée. 

La peine prévue pour les actes d'exhibitionnisme est une amende pouvant aller jusqu'à 180 jours-amende. Comme l'homme s'est apparemment aussi dénudé devant des jeunes filles mineures, il pourrait en outre être condamné à une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans, conformément au code pénal suisse.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la