Erreurs dans les ronds-points, les zones 30 et sur l'autoroute
Presque personne ne respecte ces 5 règles sur la route

Chaque jour, il existe d'innombrables situations dans la circulation routière dans lesquelles les usagers de la route se comportent mal. Blick vous présente cinq erreurs typiques de la circulation et comment réagir correctement.
Publié: 09.07.2024 à 10:52 heures
1/4
Avec le temps, de nombreuses règles de circulation sont oubliées.
RMS_Portrait_AUTOR_932.JPG
Denis Fried

Que l'on soit un récent détenteur du permis ou un pilote chevronné, il faut bien avouer qu'au volant d'une voiture, les règles de circulation à avoir en tête souvent essentielles… mais parfois trop nombreuses. Même en ayant une grande habitude de la route, il y a des règles qui finissent par être oubliées avec le temps. Pour y voir plus clair dans ce méandre de lois, l'Union professionnelle suisse de l'automobile (UPSA) met en lumière cinq erreurs fréquentes auxquelles nous sommes confrontés sur la route.

1) La fin des zones limitées à 30 km/h

Nous avons tous connu un jour cette incertitude. Alors que quelques instants auparavant, la vitesse était de 30 km/h, soudain, il n'y a plus de panneaux. La vitesse est-elle désormais de 30 ou de 50 km/h? Voici ce que beaucoup ignorent (ou ont oublié): il existe des zones 30 et des tronçons à 30 km/h. Les zones 30 sont délimitées par un panneau blanc rectangulaire avec un symbole rond 30 km/h dessus et leur fin est également signalée. En revanche, les tronçons à 30 km/h avec le panneau rond à 30 km/h ne sont valables que jusqu'à la prochaine intersection et leur changement ne doit pas être signalé. Si aucun nouveau signal n'est indiqué après l'intersection, la vitesse est à nouveau limitée à 50 km/h.

2) Le premier arrivé au giratoire a la priorité

Un autre malentendu répandu est celui de la priorité dans les giratoires. Lorsque deux véhicules arrivent presque en même temps au giratoire, la règle n'est pas «le premier arrivé peut entrer en premier». L'entrée n'est autorisée que si aucun véhicule venant de la gauche n'est gêné et doit freiner. Cette priorité de gauche ne s'applique pas seulement aux véhicules qui se trouvent dans le giratoire, mais aussi à ceux qui en approchent. Les véhicules venant de la gauche ne peuvent donc pas traverser le giratoire à toute vitesse. Tous les véhicules doivent réduire sensiblement leur vitesse à l'intérieur et à l'extérieur du giratoire.

3) Lorsque je dépasse des vélos, je peux franchir la ligne de sécurité

Ici, la législation est claire: il ne faut jamais franchir ou toucher une ligne de sécurité continue. La seule exception prévue intervient si cela est inévitable en raison d'un chantier ou d'une autre obstruction sur la chaussée. Mais la ligne de sécurité n'est pas une interdiction de dépasser. S'il est possible de dépasser avec une distance de dépassement suffisante et sans toucher la ligne, c'est autorisé. Le fait que cela soit souvent confondu est dû à une autre règle: lors d'une interdiction de dépassement, il est quand même permis de dépasser des véhicules à deux roues comme des vélos et des véhicules à plusieurs roues roulant à moins de 30 km/h.

4) La bande d'arrêt d'urgence ne doit pas être utilisée, même en cas d'embouteillage.

C'est souvent une surprise pour les automobilistes, mais sur certains tronçons, la bande d'arrêt d'urgence peut être utilisée temporairement en cas de bouchons. L'utilisation de la bande d'arrêt d'urgence est exceptionnellement autorisée en cas d'embouteillage à la sortie de l'autoroute, parce qu'il serait trop dangereux de s'arrêter sur la voie normale. Mais si l'on prend cette décision trop tard et qu'il n'est plus possible de passer de manière fluide dans le bouchon, il faut continuer à rouler.

5) Lors de la réduction de la voie, on ne peut pas couper la file

Bien que cette pratique agace beaucoup des voitures qui se font passer devant dans une voie bouchée, le système de la tirette est obligatoire lors d'une réduction de voie. Le tronçon de route qui se termine doit être utilisé jusqu'au bout et ce n'est qu'à ce moment-là qu'il faut se rabattre – plus cette règle est respectée, moins il y a d'embouteillages. C'est pourquoi les voitures doivent créer un espace sur la voie qui se prolonge. Ceux qui bloquent ces tentatives d'insertion peuvent être sanctionnés. Toutefois, les personnes qui changent de voie ne doivent pas s'engager de force, elles n'ont pas la priorité et doivent faire attention aux voitures sur la voie bloquée.

Publicité
Vous avez trouvé une erreur? Signalez-la